IC2 Technologies
Voivert express
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica
©AEdifica

Station No1

Encadrement écologique: 
AEdifica
 
Région administrative : 06 Montréal
211, rue Orleans
Montréal , QC , H1W 3S1
Canada
Type de bâtiment : Incombustible
Type de construction: Recyclage
Certification(s)

Équipe de projet

Gestion de projet: Bâtir son quartier
Architecture: AEdifica
Génie structural: Génius Conseil
Génie civil: Desjardins Expert Conseil
Génie électrique: Desjardins Expert Conseil
Génie mécanique: Desjardins Expert Conseil
Construction: Groupe Dargis
Consultation LEED: AEdifica

Prix et distinctions

Lauréat dans la catégorie Organismes à but non lucratif du 5e Gala de reconnaissance en environnement et développement durable de Montréal | 2011 Lauréat du Prix de la mise en valeur du patrimoine de l’Opération patrimoine architectural de Montréal | 2011 Prix spécial de la mise en valeur du patrimoine, décerné par la Ville de Montréal et laFondation Héritage Montréal Grand Prix du génie-conseil québécois dans la catégorie structure de bâtiment | 2011 Prix Domus, remis par l'APCHQ, dans la catégorie Projet résidentiel multifamilial del'année | 2012 

Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
Vertima
Concepteur: Guy Favreau
Chargé(e) de projet: Pierre Rhainds
Client: Coopérative Station No1
Échéancier de réalisation: 2008-06
au 2011-01
Usage: Résidentiel
Superficie des planchers brute: 6 950 mètres carrés
Nombre d'étage(s): 4
Coût: 10,5 M $




La Coopérative d'habitation Station No1, façonnée à même une ancienne station d'électrification, abrite 74 logements abordables et écologiques, créés dans le cadre d'un programme de la SHQ. Parrainé par Bâtir son quartier et dans une logique de développement durable, le projet consiste en deux agrandissements construits de part et d'autre de la partie centrale d'un bâtiment recyclé, composant un judicieux amalgame entre nouveau et matière recyclée. La structure et les murs longitudinaux sont préservés et un pont roulant domine la cour extérieure, rappelant ainsi le caractère industriel de l'ensemble. Les appartements varient en taille et s'ouvrent sur des espaces verdoyants de part et d'autre du bâtiment existant. 

Faits saillants

• Réduction de la consommation énergétique de 42 % par rapport à la référence du CMNÉB;
• Réduction de 45 % de la consommation d’eau potable par rapport à un édifice comparable;
• 95% des déchets de démolition et de construction ont été détournés des sites d'enfouissement;
• 54% des éléments structuraux du bâtiment recyclé ont été conservés.

Défis relevés

L'approche communautaire et écologique du projet, à l'intérieur d'un cadre budgétaire extrêmement serré, s'est révélé un énorme défi technique. L'aménagement proposé devait satisfaire les exigences du programme Accès Logis de la Société d’Habitation du Québec (SHQ) et de l’administration municipale. Le choix de récupération du bâtiment et la volonté de répondre aux normes LEED et Novoclimat demandaient plusieurs expertises spécifiques. La conception du projet s'est donc fait en mode « intégré » avec l’entrepreneur, les architectes et les firmes de génie qui ont collaboré et intégré les objectifs de conservation du patrimoine et de développement durable avec succès. 

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:
Le projet consistait à évider la nef centrale d’origine pour y ajouter une cour intérieure. Les logements ont été aménagés dans les deux ailes situées de part et d’autre de cette aire, côtés nord et sud et dans les deux ailes ajoutées. Les entrées donnent sur la cour intérieure ou, aux deux étages supérieurs, sur des couloirs surplombant la cour, créant un sentiment de communauté. L'aménagement du site permet la réduction des îlots de chaleur par l’utilisation d’une membrane de toiture réfléchissante, ainsi que l’ajout de végétation. 
 
Gestion efficace de l’eau:

Une meilleure gestion de l'eau, notamment grâce à l'installation d'appareils de plomberie à faible consommation d’eau (robinet : 1,9 l/min; douches : 9,5 l/min; toilettes : 4 l/chasse), a permis une réduction de 45 % de la consommation d’eau potable par rapport à un édifice comparable. L'aménagement paysager réalisé avec des plantes indigènes n’exigent aucune irrigation.  

Énergie et atmosphère:

L’efficacité de l’enveloppe et l’élimination des ponts thermiques a permis l'optimisation de la performance énergétique, soit de 42 % supérieure à la moyenne des appartements au Québec.  Afin de garantir une isolation maximale, à l’arrière des murs de quatre pouces d’épaisseur, la charpente de bois a été remplie d’uréthane et recouverte d’un panneau isolant rigide composé de fibres de bois naturelles. Chaque appartement est muni d'une fenestration avec vitrage double, affichant une résistance thermique de R-4 et d'un ventilateur récupérateur de chaleur. 

Matériaux et ressources:

Un plan de gestion et de récupération efficace a permis de détourner 95% des déchets de démolition et de construction des sites d'enfouissement. Quelque 54% des éléments structuraux (fondations, colonnes, murs, etc.) ont été conservés. Pas moins de 96 000 briques ont ainsi pu être récupérées, nettoyées et réutilisées pour composer les façades des agrandissements. Dans le même registre, l’ancien pont roulant qui surmonte la cour intérieure a été conservé et restauré, témoignant du passé industriel de l’immeuble. 

Qualité des environnements intérieurs:

De multiples ouvertures ont été pratiquées dans les épais murs de brique et les fondations de pierre et moellon pour créer les portes et les fenêtres et garantir le maximum de lumière naturelle. Les logements sont tous uniques et de typologie variées (du studio au unités de 5 chambres) afin de répondre aux besoins de ménages hétérogènes. Les peintures et finis intérieurs sont à faible contenu en COV.