IC2 Technologies
Voivert express
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean
©Alex St-Jean

Tour Aimia

 
Région administrative : 06 Montréal
525, avenue Viger Ouest
Montréal , QC , H2Z 0B2
Canada
Catégorie : Commercial
Type de bâtiment : Incombustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)
  • LEED obtenueNC Or

Équipe de projet

Gestion de projet: Corporation immobilière Kevric
Architecture: Neuf architect(e)s
Génie structural: EGP Group
Génie civil: Dessau
Génie électrique: Pageau Morel
Génie mécanique: Pageau Morel
Construction: Magil Construction
Consultation LEED: INVIRO Eng. Systems
Design d’intérieur: Neuf architect(e)s
Architecture du paysage: Neuf architect(e)s

Prix et distinctions

LEED Canada OR (CS)OAQ Excellence Accès Universel

Vertima
Concepteur: Antoine Cousineau
Chargé(e) de projet: Richard Labonté
Échéancier de réalisation: 2011-10
au 2014-10
Usage: Mixte commercial et résidentiel
Superficie des planchers brute: 53 000 mètres carrés
Nombre d'étage(s): 34
Coût: 90 M $




La Tour AIMIA et Altoria forment un complexe immobilier à usage mixte situé face au Square Victoria, bordé par les rues De La Gauchetière, Viger et Beaver Hall. La tour de bureaux porte le nom du locataire principal (AIMIA), alors que l’appellation Altoria est réservée à la portion résidentielle du complexe. L’édifice compte 10 étages d’espaces de bureaux de classe « A », totalisant plus de 230 000 pieds carrés. Au-dessus des espaces de bureaux s’élèvent 24 étages logeant 152 copropriétés de luxe.

Faits saillants

L'édifice emploie une géothermie partielle et préchauffe l'eau chaude domestique. La robinetterie et la plomberie sont à faible consommation d'eau et un bassin de rétention pour l'eau de pluie est aménagé. On trouve plusieurs supports à vélo et des bornes de recharge pour véhicules hybrides et électriques. La toiture est une combinaison de surface pâle et de composition végétale, réduisant ainsi les émissions à effet de serre. L'utilisation de matériaux à faibles émissions a été préconisée et l'enveloppe de l'édifice est durable.

Défis relevés

Puisque le souhait du client était d'intégrer un lien avec la station de métro Square-Victoria, il a fallu concevoir un tunnel s'y reliant au dernier niveau de la tour. Un ascenseur dédié est prévu pour un accès public à partir de l'entrée rue Viger. Un travail d'étroite collaboration entre le client, les architectes et la STM a été entamé afin de respecter et de se conformer aux divers règlements, entre autres, le déplacement d'une œuvre d'art de l'artiste feu Jean-Paul Mousseau installée à l'endroit de la connexion, qui a été déplacée minutieusement ailleurs dans le trajet de la station Square-Victoria.

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

L’immeuble est doté d’un toit blanc, d’un toit végétal et d’un stationnement intérieur. Ces éléments jouent un rôle clé pour réduire l’effet d’îlot de chaleur urbain typiquement causé par les grands bâtiments, surtout dans les centres urbains à haute densité.

Gestion efficace de l’eau:

La robinetterie et la plomberie sont à faible consommation d'eau et offrent une réduction de la consommation de l’eau de plus de 38 %. Un bassin de rétention pour l'eau de pluie est aménagé. Un système de géothermie tire avantage d’une température relativement constante que l’on retrouve dans le roc du sous-sol terrestre de Montréal pour refroidir ou chauffer, selon le besoin, l’eau utilisée dans les systèmes de chauffage et de climatisation du bâtiment. Cette énergie géothermique est 100 % renouvelable, non polluante et aide à réduire encore plus la consommation énergétique du bâtiment.

Énergie et atmosphère:

Le bâtiment est doté de technologies de fine pointe. Globalement, la conception des systèmes mécaniques permet d’atteindre une réduction de l’utilisation de l’énergie de 29 % comparativement à la référence. L’ensemble des systèmes mécaniques du bâtiment sont en mesure de récupérer l’énergie dégagée dans certaines parties du bâtiment et de pouvoir l’utiliser dans les secteurs en ayant besoin, notamment le chauffage d'eau de la piscine extérieure 3 saisons.

Matériaux et ressources:

Utilisation de matériaux avec des composantes recyclées, représentant 17 % des coûts associés à l’achat des matériaux ;Utilisation de matériaux à contenu régional, pour 41 % des coûts des matériaux ;Une gestion serrée des déchets de construction qui a permis d’en diriger plus de 91 % vers des sites de traitement ou de recyclage spécialisés au lieu des dépotoirs ou des incinérateurs.

Qualité des environnements intérieurs:

Les systèmes d’apport d’air frais du bâtiment assurent une qualité d’air qui surpasse les normes. L’air étant plus sain, il contribue à créer un environnement de travail axé sur la santé et le bien-être de ses occupants. De plus, des détecteurs de luminosité extérieurs éteignent automatiquement les lumières à l’intérieur des espaces de bureaux quand la lumière du jour est suffisante, ce qui diminue la consommation d’électricité. 

Innovation et processus de design:

L'architecte et le client souhaitaient de pair intégrer un parcours public reliant la rue Viger à la rue De La Gauchetière, en amont. Il a été conçu de façon à faciliter l'accès à l'entrée de la tour de bureaux Aimia, en installant un tapis roulant qui sera bien apprécié par les personnes à mobilité réduite pour monter cette importante dénivellation. Le grand Hall créé par les architectes est grandiose et complètement accessible au public. 

Embûche(s) et solution(s):

La complexité de cette tour réside dans le fait d'avoir eu à combiner deux usages différents dans la même verticalité. Outre les défis de séparation des divers espaces entre l'usage type bureaux au basilaire et l'usage résidentiel de la tour Altoria au-dessus, il y a l'aspect structural qui a dû être résolu. En effet, la tour étant désaxée au-dessus du basilaire, la trame structurale n'a pas d'alignement permettant le support intégral de haut en bas. Les ingénieurs ont intégré un radier allant jusqu'à 1,5 mètre de hauteur (5 pieds) au niveau du 11e étage pour transférer la charge de la tour résidentielle de 24 étages sur les colonnes du basilaire. 

Autres:

Le projet de construction neuve devait intégrer et conserver une partie de la façade de l'ancien bâtiment de la Gazette, Desbarats' Building. Ceci a été tout un défi pour l'entrepreneur ainsi que pour le concept architectural. Il a fallu stabiliser le mur en brique et s'assurer de conserver l'intégralité de tous les éléments. Cette restauration a pu être accomplie avec l'aide de la firme montréalaise Contexture.