IC2 Technologies
Voivert express
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau
©Stéphane Groleau

Siège social de La Capitale

Consortium: 
Coarchitecture | Lemay en collaboration avec Dan Hanganu architectes
 
Région administrative : 03 Capitale-Nationale
625, rue Saint-Amable
Québec , QC , G1R 2G5
Canada
Catégorie : Commercial
Type de bâtiment : Incombustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)
  • LEED obtenueNC Or

Équipe de projet

Gestion de projet: La Capitale immobilière MFQ
Architecture: Coarchitecture Lemay en collaboration avec Dan Hanganu architectes
Génie structural: Genivar
Génie civil: Genivar
Génie électrique: BPR
Génie mécanique: BPR
Construction: Verreault
Consultation LEED: Martin Lavergne (Coarchitecture)
Design d’intérieur: Régis Côté associés
Architecture du paysage: François Courville

Prix et distinctions

Lauréat aux prix des Mérites d'architecture de la Ville de Québec du prix du Public et du prix Édifices commerciaux et industriels | 2013.

Lauréat du prix d'excellence en immobilier de l'IDU dans la catégorie  "Meilleur projet en immobilier" | 2013.

 

Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
Vertima
Concepteur: Dan Hanganu
Chargé(e) de projet: Alain Tousignant
Échéancier de réalisation: 2009-01
au 2012-06
Usage: Édifice à bureaux
Superficie des planchers brute: 18 500 m2
Nombre d'étage(s): 10
Coût: 100M $




Ce projet est né de la volonté de la Capitale Mutuelle de l'Administration publique d'agrandir le bâtiment qu'elle occupait sur la rue Saint-Amable. Situé au centre-ville de Québec dans le quartier historique, le bâtiment se démarque par son design avant-gardiste et sa durabilité. Il démontre à la fois l'audace d'un style contemporain et un souci d'intégration à un quartier réputé et touristique. Comprenant des espaces à bureaux et des commerces de détail, il offre aux différents occupants de La Capitale Mutuelle de l'Administration publique, des mesures concrètes d'amélioration de la qualité de vie au travail en leur offrant un environnement confortable, sain, lumineux et agréable.

Faits saillants

Tous les impacts environnementaux du projet ont été pris en considération afin que celui-ci obtienne l'accréditation LEED-NC-OR. Parmi les mesures qui ont été mises de l'avant, notons l'utilisation de matériaux à faibles émissions en COV, la réduction des îlots de chaleur par l'ajout de surfaces végétales et la construction de tous les stationnements en sous-sol. Les équipements de plomberie installés sont hautement performants. L'installation d'une double façade aux niveaux supérieurs assure un confort thermique et visuel accru pour les occupants qui profitent de vues exceptionnelles sur l'extérieur. La performance énergétique visée est supérieure de 56% aux normes du CMNÉB.

Défis relevés

Occupant 100 % du terrain, le projet laissait peu de place à la livraison des matériaux et à l’installation des échafauds des travailleurs. Des ententes ont donc été conclues avec la Ville pour l’utilisation d’une portion de la rue Saint-Amable. C’est d’ailleurs ce qui explique que les bureaux de chantier ont été aménagés dans les stationnements souterrains à partir d’éléments récupérés des bâtiments auparavant démolis (cadres de porte, portes, installations sanitaires, etc.).

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

• Réduction des îlots de chaleur urbains au moyen d’un toit vert (55 % de la surface totale) et de portions de toitures granulées blanches;
• Supports à vélo (plus d’une centaine) à l’intérieur;
• Douches et vestiaires gratuits pour les cyclistes ainsi que pour tout le personnel de l’édifice;
• Accès au transport en commun à proximité;
• Élimination des stationnements de surface existants et remplacement par des stationnements en souterrain.
 

Gestion efficace de l’eau:

• Réduction de la consommation d’eau potable de plus de 46 % comparativement à un bâtiment similaire conventionnel;
• Appareils de plomberie à faible consommation d’eau (toilettes, 4,8 litres ; urinoirs, 1,9 litre ; lavabos, 0,5 litre) et à détection de présence;
• Bassin de rétention des eaux pluviales.

Énergie et atmosphère:

L’efficacité énergétique du nouveau siège social repose en grande partie sur la récupération de la chaleur, au premier plan celle rejetée par l'imposante salle des serveurs. C’est ainsi que cette dernière est équipée de la technologie In row cooling, qui fait en sorte que de l’eau refroidie circule au travers des étagères des serveurs pour y capter l’énergie et la diriger vers un refroidisseur haute température affichant une capacité nominale de 560 kW. La récupération de chaleur du refroidisseur fournit en moyenne 86 % de la capacité de chauffage de l’édifice.

Matériaux et ressources:

• Programme de gestion des matières résiduelles (recyclage multimatière et compostage);
• Détournement de 75 à 80 % des déchets de construction de l’enfouissement;
• Plus de 20% des matériaux du projet sont extraits et manufacturés dans un rayon de 800 km;
• Matériaux à contenu recyclé (15%);
• Bois certifié FSC (70%).

Qualité des environnements intérieurs:

• Qualité de l’air et de la mécanique supérieure aux normes ASHRAE applicables;
• Arrosage du site durant les travaux de démolition et d'excavation permettant de diminuer et de contrôler la poussière générée au chantier et rejetée dans l'air;
• Finis, adhésifs et colles à faible émission de COV;
• Installation d'une double façade aux niveaux supérieurs assurant un confort thermique et visuel;
• Vue sur l’extérieur pour l’ensemble des espaces habitables.

Innovation et processus de design:

• Programme d'entretien ménager écologique;
• Installation d'appareils d'éclairage à faible teneur en mercure.

Embûche(s) et solution(s):

La densité du secteur d’implantation amenait son lot de contraintes. Un bâtiment de deux étages sinistré, un immeuble de six étages non conforme ainsi qu’un stationnement ont dû être démolis pour faire place au projet. Par la suite, le dynamitage requis pour construire les cinq niveaux de stationnement souterrains a exigé la mise en place de mesures particulières afin de préserver les caves à vin des restaurateurs de la Grande-Allée et la santé des occupants du CPE, situé à quelques mètres de l’autre côté de la rue. Les services d’utilité publique situés sous le pavé, ont aussi dû être déplacés et replacés pour faire place à l’exécution des travaux.

Autres:

Les visées éconergétiques ont amené l’élaboration d’un concept novateur consistant à pourvoir la partie haute vitrée d’une double peau. Cette stratégie architecturale particulière dote 11 sections vitrées d’une seconde paroi pour créer une zone tampon, assurant ainsi le confort des occupants des étages supérieurs. L’érection de l’enveloppe, constituée d’un mur-rideau combinant une large fenestration et des dalles de pierre, était une première au Québec et a nécessité d’innombrables tests.