IC2 Technologies
Voivert express
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec
© Ville de Québec

Centre Vidéotron

Consortium: 
ABCP+GLCRM+POPULOUS architectes en consortium
 
Région administrative : 03 Capitale-Nationale
250-B, Boulevard Wilfrid-Hamel
Québec , QC , G1L 5A7
Canada
Catégorie : Commercial
Type de bâtiment : Incombustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)
  • LEED viséNC Argent

Équipe de projet

Gestion de projet: WSP
Architecture: ABCP+GLCRM+POPULOUS architectes en consortium
Génie structural: SNC Lavalin
Génie civil: SNC Lavalin
Génie électrique: SNC Lavalin
Génie mécanique: SNC Lavalin
Construction: omerleau en gérance de construction
Consultation LEED: ABCP+GLCRM+POPULOUS architectes en consortium
Design d’intérieur: ABCP+GLCRM+POPULOUS architectes en consortium
Architecture du paysage: Projet Paysage

Prix et distinctions

-Prix du public des mérites d'architecture de la ville de Québec-Prix catégorie projets municipaux des mérites d'architecture de la ville de Québec-Prix catégorie accessibilité universelle des mérites d'architecture de la ville de Québec-Mention honorable des prix d'excellence en immobilier de l'Institut de développement urbain du Québec (IDU)

Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
Vertima
Concepteur: Équipe de conception
Chargé(e) de projet: François Moreau / Michel Veilleux (adjoint)
Échéancier de réalisation: 2012-09
au 2016-09
Usage: Commercial
Superficie des planchers brute: 65 037 m2
Nombre d'étage(s): 7 étages
Coût: 370 M $




C'est en 2012 que l'équipe intégrée SAGP (SNC Lavalin, ABCP architecture, Gagnon Letellier Cyr Ricard et Mathieu architectes et Populous) se voit octroyer l'impressionnant contrat de construction d'un amphithéâtre multifonctionnel pour la Ville de Québec. Le nouvel édifice, dont la conception est inspirée par l'hiver Québécois, a été achevé en juillet 2015 et l’inauguration officielle a eu lieu le 8 septembre dernier. La structure répond aux normes de la Ligne Nationale de Hockey (LNH) et devrait éventuellement permettre d’y recevoir une équipe.

Le Centre Vidéotron est un amphithéâtre multifonctionnel possédant un important nombre de configurations et capacités de sièges possibles dans le but de permettre une grande variété d’événements sportifs et de spectacles. Tout a été mis en place afin que le spectateur puisse vivre une expérience inoubliable. Le nouvel amphithéâtre peut recevoir jusqu’à 20 396 personnes en formule spectacle et 18 259 en formule hockey.

Faits saillants

-Grande facilité d’accès aux transports en commun;
-Contrôle de la quantité et gestion des eaux pluviales;
-Aménagement du site visant à réduire les îlots de chaleur;
-Utilisation accrue de matériaux de construction recyclés ou provenant de la région;
-Utilisation de bois certifié pour les colonnes ceinturant l’édifice;
-Toiture blanche et aménagements paysagers réduisant les îlots de chaleur;
-Emploi d’arbres et de végétaux rustiques et résistants à la sécheresse;
-Installation d’appareils sanitaires performants;
-Éclairage à DEL;
-Systèmes d’aération et de contrôle de la température intérieure  consommant peu d’énergie;
-Gestion des déchets de construction afin de diriger le maximum de rebuts vers le recyclage et la récupération.
 

Défis relevés

Le projet, d’une grande visibilité, ne laisse personne indifférent. En plus d’être d’une grande complexité, il est important de mentionner qu’au-delà des défis techniques inhérents à un amphithéâtre de 18 259 places, les contraintes de budget et d’échéancier très serrées ont été la priorité politique du projet. Dans un tel contexte, les architectes et ingénieurs ont dû user de beaucoup de créativité pour transcender les contraintes et les obstacles du projet pour en faire un projet emblématique. Malgré les prémices de la commande où la fonctionnalité primait sur la qualité architecturale, les architectes ont su imposer des valeurs esthétiques et conceptuelles au projet.

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:
-Grande facilité d’accès aux transports en commun;
-Aménagement du site visant à réduire les îlots de chaleur;
-Toiture blanche et aménagements paysagers réduisant les îlots de chaleur ainsi que les besoins en eau
Gestion efficace de l’eau:

- Contrôle de la quantité et gestion des eaux pluviales;- Emploi d’arbres et de végétaux rustiques et résistants à la sécheresse;- Installation d’appareils sanitaires performants;

Énergie et atmosphère:

-Économies énergétiques projetées de l'ordre de 49% comparativement à la consommation d'énergie réelle du bâtiment de référence (le Consol Energy Center de Pittsburgh);- Systèmes d’aération et de contrôle de la température intérieure  consommant peu d’énergie;- Éclairage à DEL qui permettra une économie d'énergie de 54% par rapport au bâtiment de référence. 

Matériaux et ressources:

-Plus du tiers des matériaux utilisés ont un contenu recyclé;-L'acier de la structure peut contenir de vieilles voitures ou de vieilles boîtes de conserve;-Moins de ciment dans la composition du béton pour y substituer des matières recyclées;-Le quart des composantes de l'amphithéâtre sont régionales;-Utilisation de bois certifié pour les 92 poutres.

Qualité des environnements intérieurs:

Une rangée sur deux dans les gradins est munie de grilles qui diffusent en douceur et toujours à la même température l'air neuf de l'extérieur, chauffé ou climatisé selon la saison. La forme des bancs a été calculée afin que l'air se divise en frappant le dos du siège, une partie allant vers le haut, l'autre vers le bas. Un microclimat est ainsi créé dans l'assistance, augmentant le confort et diminuant le bruit. Ce procédé réduit la consommation d'énergie comparativement aux systèmes conventionnels de soufflerie installés au plafond. Il permet aussi un meilleur équilibre des températures entre la patinoire et les gradins. Une première dans un amphithéâtre sportif.

Innovation et processus de design:

La conception du projet fut élaborée en synergie entre les architectes et les ingénieurs, travaillant tous sous le même toit au sein d'une équipe intégrée. Cette approche a ainsi  favorisé une optimisation du bâtiment à tout égard. A titre d'exemple, la forme du bâtiment représente le volume le plus optimal pour la fonction (forme ovale suivant la distribution des gradins en plan et forme courbe des murs extérieurs épousant le profil des gradins). Cette approche a réduit considérablement le volume d'air à traité et donc les coûts afférents pour l'opération. Autre exemple pertinent, la ventilation des gradins par gravité pour les gradins inférieurs, solution novatrice pour un tel bâtiment.

Embûche(s) et solution(s):

La principale embûche fut le choix du site qui nous avait été imposé par la Ville pour l'implantation du projet. Après l'élaboration d'un premier concept, notre client a découvert que les coûts de décontamination du site dépassait largement le budget de construction et mettait donc en péril la réalisation du projet. Dès lors, nous avons suggéré une autre localisation sur le même site et avons récupéré le temps perdu afin de respecter l'échéancier critique du projet.