Formation bâtiment… en mode pratique
Voivert express
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger
©Stéphane Brugger

Siège Social Hagen

 
Région administrative : 06 Montréal
20 500 Trans Canada
Baie d'Urfé , QC , H9X 0A2
Canada
Catégorie : Commercial
Type de bâtiment : Combustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)
  • LEED obtenueNC Or

Équipe de projet

Gestion de projet: Broccolini Construction Inc
Architecture: Rubin et Rotman associés
Génie structural: BCA Consultants
Génie civil: Groupe Teknika
Génie électrique: Pageau Morel et associés
Génie mécanique: Pageau Morel et associés
Construction: Broccolini Construction Inc
Consultation LEED: Rubin et Rotman associés / Mise en service: Martin Roy et associés
Design d’intérieur: Rubin et Rotman associés
Architecture du paysage: Beaupré et associés

Prix et distinctions

LEED Canada-NC, niveau Or certifié en 2010;
ASHRAE Regional Technology Award 2008, catégorie Nouveau bâtiment commercial;
Projet finaliste, Prix d'excellence en architecture 2007 de l’OAQ, catégorie Projets commerciaux, Développement durable;
Prix d'Excellence en immobilier 2007 de l’Institut de développement urbain du Québec,   catégorie immobilier commercial;
Prix d'Excellence de la construction en acier 2006 de l’ICCA-Québec, catégorie Bâtiment verts;
Trophée Contech 2006, mention catégorie Pratique innovatrice Bâtiment (Catégorie 2);
Trophée Contech 2006, catégorie Pratique innovatrice - Développement durable.

Art Massif - Structure de bois
Concepteur: Mallory Mae Conway, Bruno Morin et Pascale Tétrault (conceptrice LEED)
Chargé(e) de projet: Mallory Mae Conway
Échéancier de réalisation: 2005-09
au 2006-06
Usage: Bureaux, laboratoires, espace d'entrepôt
Superficie des planchers brute: 5686 mc
Nombre d'étage(s): 3




Ce projet consiste en la réalisation d'un nouveau bâtiment corporatif de trois étages et de 5 686 m.c., devant abriter le siège social de la compagnie Hagen, fabriquant et distributeur de produits animaliers. En plus des aires administratives, le programme comprend des laboratoires de recherches, des locaux d'entreposage et de manutention à proximité d'un débarcadère, ainsi que des aires de service pour le personnel (cafétéria, gym, vestiaires, etc.). D'allure contemporaine et stylisée, l'architecture du bâtiment reflète la volonté du client de confirmer son rôle de chef de fil en Amérique, de même que de soutenir le développement commercial déjà entrepris en Europe. D'abord élaboré en suivant les paramètres typiques d'un projet clé en main, le projet s'est transformé en une version plus écologique, plus en harmonie avec la vision corporative du client, par l’intégration de stratégies vertes reconnues par le système d’évaluation LEED.

Faits saillants

  • Site à proximité du transport en commun;
  • Implantation du bâtiment pour minimiser la perturbation du site;
  • Aménagement paysager facile d’entretien et économe en eau;
  • Réduction de la consommation d’eau potable;
  • Intégration de système de chauffage géothermique;
  • Optimisation des systèmes mécaniques-électriques;
  • Réduction de la consommation d’énergie de 60%;
  • Gestion des déchets de construction;
  • Utilisation de matériaux locaux, recyclés, et à faible teneur en composés volatils;
  • Contrôle des systèmes par les occupants;
  • Exploitation des sources de lumière naturelle entrant dans le bâtiment;
  • Optimisation de la qualité de l’air du bâtiment;
  • Souci pour la création d’un environnement de travail sain.

Défis relevés

La rencontre des critères de conception LEED fut un défi important à relever dans le projet. Pour plusieurs des intervenants (client, usagers, entrepreneurs, sous-traitants, spécialiste, etc.), le système d’évaluation LEED n’était pas familier. Avec l’objectif d’une certification future, il a fallu s’investir dans la sensibilisation et l’éducation des membres de l’équipe pour promouvoir des solutions éco-énergétiques. Autres défis incluent le choix d’implantation du bâtiment sur le site et l’aménagement du terrain en relation avec le ruisseau existant et les arbres matures et végétation à conserver.

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

L’approche préconisée fut d’évaluer la valeur écologique du site, de minimiser l’empreinte du projet et mettre en place des pratiques pour permettre le maintien de l’équilibre écologique durant les travaux et pendant la durée de vie du bâtiment.  Afin d’identifier les îlots d'arbres et végétation à conserver, un expert en foresterie effectua une analyse complète. Suite à la coupe sélective, les branchages et arbrisseaux sans valeur de récupération furent séparés des troncs d'arbres voués à devenir soffite, panneaux muraux et ébénisterie. Le stationnement fût aménagé afin de conserver les îlots d’arbres matures, qui en plus de contribuer au maintien de l’équilibre écologique du site, permettent d’ombrager le bâtiment du printemps à l’automne

Gestion efficace de l’eau:

Les stratégies visant à maximiser les économies d’eau et réduire la demande sur les services municipaux pour le projet sont demeurées simples. À l'extérieur, la conservation d'une bonne partie de la végétation naturelle et l'aménagement paysagé composé de plantes indigènes résistantes aux périodes de sécheresse, ont rendu inutile l'installation d'un système d'irrigation automatisé.  À l'intérieur, des toilettes à double chasses et urinoirs secs ont été spécifiés et la robinetterie à débit contrôlé avec détecteur infrarouge choisie afin de contribuer à une réduction de la consommation d’eau de 37% par rapport à la consommation du bâtiment de référence.

Énergie et atmosphère:

La performance énergétique occupe une place aussi importante, sinon plus, que les coûts initiaux engendrés lors de la construction.  Les stratégies déployées pour atteindre une efficacité énergétique de 58% supérieure à celle d'un bâtiment conçu selon le CMNEB, incluent un choix judicieux d’implantation du projet considérant les principes  passives, et une conception intégrée des diverses composantes (valeur R, géométrie, dimensions des fenêtres conciliant les besoins en éclairage avec le contrôle de charges thermiques, un système de chauffage géothermique, etc.).  Globalement, cette performance se traduit par une économie annuelle de 1, 000,000 KWh ou 90,000$ au tarif 2011, ou encore à l’élimination de 300 tonnes de gaz à effet de serre.

Matériaux et ressources:

L’objectif visé préconisait l'utilisation de produits régionaux (limiter la pollution reliée au transport), constitués de matières recyclées (diminuer l'énergie intrinsèque des matériaux), dégageant peu de COV (composés chimiques et polluants), tout en rencontrant les préférences esthétiques. Puisque peu de produits rencontrent simultanément tous ces critères, la sélection optimale s’effectua après avoir d’abord identifié les matériaux les plus significatifs (quantité et/ou degré de toxicité). Au final, les environnements crées sont agréables et sains, ils sont constitués produits régionaux à 32%, et de contenu recyclé à 18%. Le plan de gestion de déchets de construction a permis de détourner plus de 79% des rebus des sites d’enfouissement.

Qualité des environnements intérieurs:

La qualité des environnements intérieurs au siège social de Hagen visait l’optimisation du confort des occupants, leur santé et bien-être physique, la productivité, ainsi que la rétention de la main-d’œuvre. Concrètement,  cet objectif est atteint par un apport de lumière naturelle dans la majorité des zones occupées, l’accessibilité des contrôles et une qualité de l’air intérieur supérieure aux normes ASHRAE (alimentation en air extérieur, efficacité des systèmes, utilisation de filtres performants, réduction des polluants atmosphériques, et programme d’entretien).

Innovation et processus de design:

Dans la conception technique des systèmes, l'équipe a fait preuve d'innovation par l'intégration de banques thermiques emmagasinant la chaleur, puis par l'utilisation d'une roue de récupération de chaleur jumelée à l'unité de ventilation au toit. L’instauration d’un programme détaillé de recyclage et le programme d’entretien ménager écologique sont également important à souligner, mais l’innovation la plus intéressante du projet est assurément le recyclage des arbres à essence précieuse, ne pouvant être conservés en matériaux de finition et décoration intérieure.

Embûche(s) et solution(s):

Comme critères de départ, nous voulions avoir un apport de lumière naturelle maximal à l'intérieur des locaux, de même qu'un bâtiment extrêmement performant. Par contre, plus il y a de fenêtres, plus la valeur thermique de l'enveloppe est faible, et plus il faut chauffer en hiver et climatiser en été, ce qui diminue l'efficacité énergétique du bâtiment. Pour arriver à une solution optimale, il y a eu une étude approfondie quant à la dimension et la position de la fenestration, de même que la spécification du type de verre versus le rendement énergétique. Le résultat final reflète les critères conceptuels du départ ainsi qu’un travail synergétique de l’équipe.

Autres:

La portée de l’approche «verte» dans la réalisation du Siège social Hagen aura sans doute des répercussions positives sur la clientèle de la compagnie, les fournisseurs, visiteurs, compétiteurs, entrepreneurs et sous-traitants qui y ont contribuée.  Cette vision corporative du développement durable aura, nous l’espérons, un effet d'entraînement aux yeux d'entreprises similaires qui y verront elles aussi un bénéfice potentiel.  L'implication active du secteur privé, responsable pour une bonne part des dollars investis dans la construction, est déterminante de la portée du mouvement «vert» et, par conséquent, de la réussite du virage écologique.