IC2 Technologies
Voivert express
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit
©Steve Montpetit

Résidence Bristol

Consortium: 
Atelier Panorama (anciennement Laroche et Gagné)
 
Région administrative : Hors Québec
Ottawa , ON , K1S 1P5
Canada
Type de bâtiment : Combustible
Type de construction: Rénovation
Certification(s)
  • LEED obtenueNC Platine

Équipe de projet

Gestion de projet: Maxime Gagné
Architecture: Maxime Gagné et Dominique Laroche
Construction: Amsted
Consultation LEED: Homesol

Prix et distinctions

Prix de la rénovation écologique de l’année par le Greater Ottawa Home Builder’s Association | 2011

Vertima
Concepteur: Maxime Gagné
Chargé(e) de projet: Maxime Gagné
Client: Privé
Usage: Résidentiel
Superficie des planchers brute: 300 mètres carrés
Nombre d'étage(s): 3
Coût: 750 000 $




Situé à proximité du canal rideau à Ottawa, ce projet intègre un bungalow des années 50 et le réinvente en l’agrandissant afin d’en faire une résidence familiale lumineuse, conviviale et écologique. Le concept du bâtiment et son expression contemporaine sont mis en valeur par le jeu de contraste entre les revêtements d’acrylique et de bois torréfié. Au sud et à l’ouest des brise-soleil d’expression différente articulent les façades, de même que des panneaux solaires thermiques et un tunnel de ventilation naturel visant à évacuer la chaleur accumulée en été.

Les détails d’enveloppe, l’utilisation de verre triple et l’intégration de principes d’énergie solaire passive contribuent ensemble à réduire drastiquement la consommation d’énergie du bâtiment. Ces caractéristiques, additionnées à un choix judicieux des matériaux, à une gestion des eaux exemplaire et à une production d’énergie renouvelable directement sur le site en font un projet un certifié LEED Platine.

Faits saillants

•Eau chauffée à l’énergie solaire et panneaux photovoltaïques
•Récupération de l’eau de pluie et recyclage des eaux grises
•Peintures et produits adhésifs faibles en COV
•Bois franc récupéré pour les planchers et l’escalier
•Système de chauffage et de refroidissement passif, y compris utilisation importante de dispositifs pare-soleil
•Parement de bois torréfié résistant et durable
•Double épaisseur de gypse aux fins de masse thermale
•Isolation R-41 et R-42 dans les murs
•Fenêtres à triple vitrage

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

Conservant la même empreinte au sol, la maison a été agrandit verticalement, doublant sa superficie en mètres carrés, tout en évitant l’exaction du site et permettant la conservation de la végétation existante. Là où plus d'espace était nécessaire, le plancher du rez-de-chaussée projette un porte-à-faux au-dessus du sol, ce qui minimise les perturbations. Les nouveaux volumes ont été orientés de manière à profiter du soleil et des vents.

Gestion efficace de l’eau:

Les eaux grises sont traitées par le système BRAC et les eaux de pluies sont simplement redirigées vers un baril à l'extérieur afin d'être récupérées pour permettre l'irrigation de la végétation du site.

Énergie et atmosphère:

Des panneaux photovoltaïques ont été intégrés au toit afin de produire l'électricité nécessaire à l'éclairage de la maison et au fonctionnement des électroménagers. Aucun stockage par batteries n'est prévu puisque l'excédent est revendu dans le cadre du programme Feed-in Tariff (FIT) disponible en Ontario.

Matériaux et ressources:

La fondation et le plancher du rez-de-chaussée ont été conservés plutôt que démolis, bien que  cette dernière solution aurait été plus simple et économique. La structure et le pontage de la toiture ont été réutilisés en tant que matériaux de structure ou de finition, une fois aplanis et huilés.

Qualité des environnements intérieurs:

Le plan carré, hérité de la construction existante, a été percé en son milieu afin de créer un escalier continu qui s'ouvre sur quatre niveaux sur de larges fenêtres faisant face au sud et apportant une lumière abondante au centre des espaces. Cet escalier est aussi utilisé afin de créer un effet de cheminée verticale dont on peut tirer profit pour évacuer à son sommet l'air chaud en été ou en faire la récupération en hiver. Ainsi, l'escalier culmine en un volet ouvrant motorisé dont l'efficacité est multipliée par une ouverture située à l'extérieur, orientée selon les vents dominants et proportionnée, de façon à créer une pression négative à l'endroit qui correspond au volet motorisé et à la pression positive à l'intérieur.

Innovation et processus de design:

Le projet a été réalisé selon une version réduite et simplifiée du processus de conception intégrée, impliquant entrepreneur et modélisateurs dès les premières phases. Une équipe de chercheurs de la Polytechnique a aussi généreusement accepté de faire des modélisations complexes afin d'optimiser la géométrie de "l'accélérateur de vent" situé au sommet de la cage d'escalier.