IC2 Technologies
Voivert express
© BBBL Architectes
© BBBL Architectes
© BBBL Architectes
© BBBL Architectes
© BBBL Architectes
© BBBL Architectes

Pavillon d’accueil du Parcours Gouin

 
Région administrative : 06 Montréal
Rue Basile-Routhier
Montréal , QC , H2C 1A5
Canada
Catégorie : Industriel
Type de bâtiment : Incombustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)
  • LEED viséNC Or

Équipe de projet

Architecture: BBBL architectes
Génie structural: Stantec
Génie civil: Stantec
Génie électrique: Stantec
Génie mécanique: Stantec
Consultation LEED: Maryse Laberge, architecte associée
Architecture du paysage: Groupe Rousseau Lefebvre
Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
Vertima
Concepteur: Maryse Laberge, architecte associée
Chargé(e) de projet: Maryse Laberge, architecte associée
Échéancier de réalisation: 2016-05
au 2017-05
Usage: Institutionnel
Superficie des planchers brute: 475 mètres carrés
Nombre d'étage(s): 2
Coût: 4 100 000 $




Vitrine environnementale et éducationnelle, le Pavillon d’accueil du parcours Gouin intègre un espace muséal pour faire la promotion du 375e anniversaire de Montréal. L’espace muséal offrira en démonstration les principes de développement durable utilisés dans la conception du parc et du pavillon. Les thématiques abordées seront inspirées des principes de Passivhaus et du Living Building Challenge en adressant les éléments suivants : le potentiel du site, l’eau, l’énergie, la santé, les matériaux, l’équité et la beauté, dans une vision holistique du projet. 

 
De plus, le pavillon vise une certification LEED Or. La réalisation d’un projet net-zéro permet l’atteinte de tous les points LEED reliés à la consommation énergétique, et aussi une grande quantité de points portant sur la production d’électricité verte sur le site. Du côté du parc, un grand balcon dans les arbres juché sur pilotis permet de profiter de la canopée et d’admirer de majestueux arbres matures.

Faits saillants

La conception du pavillon à énergie nette-zéro prend le parti de distinguer les éléments « low-tech » des éléments « high-tech ». Pour cette raison, le pavillon expose des stratégies passives reliées davantage aux bâtiments, tels l’isolation supérieure, le vitrage performant, la géothermie, alors que les éléments relevant des plus récentes technologies de pointe, qui sont appelées à évoluer, s’implantent plutôt à proximité du pavillon dans le parcours du parc. L’intégration des équipements technologiques, des panneaux solaires, se fait en harmonie avec l’environnement du parc. Les panneaux solaires sont intégrés sur une structure indépendante du pavillon et permettent de créer un abri multifonctionnel adjacent au pavillon. 

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:
L’aménagement paysager est intégré au site en continuité avec le bâtiment, tout en contribuant à l’embellissement urbain et à l'accroissement de la biodiversité. Le choix des végétaux privilégie les espèces indigènes et adaptées aux conditions du site. La protection des habitats et la maximisation des espaces verts sont pris en compte dès le début du projet. 
 
La réduction des îlots de chaleur se fera, entre autres, par l'entremise de toitures blanches et végétalisées. L'éclairage sur le site permettra une réduction de la pollution lumineuse. 
Gestion efficace de l’eau:

L'aménagement paysagé ne nécessitera aucune irrigation. La gestion des eaux pluviales se fera autant en quantité qu'en qualité avec l'aide d'une citerne de récupération des eaux de pluie pour l’arrosage. On prévoit une réduction de la consommation d’eau de 37 % comparativement à la référence du CMNEB.

Énergie et atmosphère:

Une enveloppe thermique performante ainsi que le recours à la géothermie et à la récupération de chaleur permettront l'atteinte de l'objectif net-zéro. Des panneaux solaires photovoltaïques viendront combler le faible besoin en énergie restant. Il y aura également une gestion améliorée des frigorigènes. L’implantation et la volumétrie du pavillon sont conçues selon l’orientation afin de permettre une perméabilité visuelle vers l’extérieur, sur le parc et la rivière, tout en tenant compte des facteurs d’ensoleillement, afin d’éviter l’éblouissement et les gains thermiques excessifs. 

Matériaux et ressources:

Des matériaux locaux et durables, sélectionnés pour leurs caractéristiques esthétiques en lien avec le site sont utilisés. Deux volumes rectangulaires sont déposés l’un sur l’autre, puis décalés, créant un mouvement de projection de l’étage vers la rivière et la rue, créant des espaces extérieurs abrités du soleil et de la pluie. Le socle est en maçonnerie de pierre, rappel des bâtiments historiques le long du parcours Gouin, alors que l’étage est recouvert de parement de bois. Les ouvertures sont en mur-rideau à haute efficacité énergétique avec vitrage triple, verre low-E et meneaux de bois. Un toit terrasse accessible d’un côté comprend une toiture végétale semi-extensive. 

Qualité des environnements intérieurs:

Contrôle de l’apport d’air extérieur, plan de gestion de la qualité de l’air au chantier et avant l’occupation,  matériaux à faibles COV et contrôle des sources de polluants contribuent à une meilleure qualité de l'air dans le bâtiment. Le contrôle de la température et de l’éclairage par les occupants et la lumière naturelle provenant d'une fenestration abondante contribuent au bien-être des occupants. Des vues sur l’extérieur, particulièrement vers la rivière des Prairies, seront possibles pour tous les occupants. 

Innovation et processus de design:

Performances exemplaires des appareils d’éclairage à faible mercure. Une approche du design biophillique, un lien avec le paysage environnant et la promotion des saines habitudes de vie sont omniprésents dans la conception.