IC2 Technologies
Voivert express

École de technologie supérieure - Résidences étudiantes phase 4

Encadrement écologique: 
Hugo Lafrance, Régis Côté et associés
 
Région administrative : 06 Montréal
355, rue de la Montagne
Montréal , QC , H3C 2B2
Canada
Catégorie : Institutionnel
Type de bâtiment : Incombustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)
  • LEED viséNC Or

Équipe de projet

Architecture: Régis Côté et associés
Génie structural: Pasquin St-Jean et associés
Génie civil: Roche
Génie électrique: LBHA
Génie mécanique: LBHA
Construction: Groupe Decarel inc.
Consultation LEED: Régis Côté et associés
Design d’intérieur: Régis Côté et associés
Architecture du paysage: Régis Côté et associés

Prix et distinctions

PCI Design Awards, Premier prix, Catégorie Multy-family | 2013AGPI, Grand prix Pilier d'or, Catégorie meilleur immeuble | 2013

Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
Vertima
Concepteur: Serge Jacques
Chargé(e) de projet: Magalie Michel
Échéancier de réalisation: 2010-09
au 2012-06
Usage: Résidentiel
Superficie des planchers brute: 18 524 mètres carrés
Nombre d'étage(s): 9
Coût: 26 M $




La quatrième phase des résidences universitaires de l’École de technologie supérieure vient ajouter 286 unités de logement destinées aux étudiants fréquentant l’institution d’enseignement. La conception de la phase 4 devait viser une intégration avec les phases subséquentes tout en apportant une touche de modernité à l’ensemble et appliquer plusieurs mesures reliées au développement durable. Efficace énergétiquement, doté d’une toiture blanche et consommant peu d’eau, ce bâtiment vise une mise en service améliorée. Une grande cour intérieure et des espaces récréatifs communs largement fenestrés sont mis à la disposition des occupants. 

Faits saillants

Les résidences phase 4 présentent une haute performance énergétique. Outre la panoplie des mesures d’efficacité énergétique (récupérateur de chaleur à cassettes, contrôle centralisé des équipements électromécaniques, des systèmes CVCA et de l’éclairage), l’essence du projet réside dans la volonté d’utiliser les surplus d’énergie disponibles dans la boucle géothermique du bâtiment voisin (résidences phase 3 ) afin de chauffer l’air et l’eau chaude domestique des deux bâtiments (résidences phases 3 et 4). Ceci a été possible grâce à l’installation d’une thermopompe à trois modules ayant un COP chauffage de 3,4 et COP refroidissement de 5,0. Ces mesures permettent une réduction de 59 % des coûts énergétiques par rapport au CMNÉB. 

Défis relevés

L'équipe de conception architecturale a choisi un système d'enveloppe préfabriqué et a dû composer avec les avantages et les inconvénients d'une telle méthode. Le système de panneaux de béton est performant, mais demande beaucoup d'attention en vue d'une réalisation optimale. 

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

Bâtiment de grande densité situé près d'une multitude de services et de deux stations de métro, le projet inclut plusieurs éléments réduisant l’impact environnemental. L'aménagement du site n'utilise aucune irrigation, maximise les espaces verts et réduit les îlots de chaleur, tout en participant au contrôle de la quantité et de la qualité de la gestion des eaux pluviales. L'aménagement d'une passerelle permet aux étudiants d'accéder directement aux résidences phase 3, mais aussi à des commerces de proximité. De plus, ce lien aérien a évité de dédoubler certains services, tels la buanderie, le poste d’accueil, le stationnement souterrain, l’alimentation électrique, etc.

Gestion efficace de l’eau:

L'installation d'équipements de rétention des eaux usées permet de retenir lescontaminants et de réduire la charge des égouts de la Ville de Montréal. Près de 50 % des équipements sanitaires sont à faible débit, réduisant ainsi la consommation d’eau potable. L'aménagement paysager est composé de plantes indigènes, ce qui nécessite moins d'eau à l’arrosage. 

Énergie et atmosphère:

L'efficacité énergétique de la phase 4 des résidences surpasse le Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments de 63,3 % pour ce qui est de la consommation. Une thermopompe à CO2 a aussi été installée pour le préchauffage de l’eau chaude domestique de deux résidences, ce qui permet le refroidissement des puits géothermiques existants. L'utilisation d’une membrane de polymère blanche sur le toit ainsi que des revêtements de sol à haut IRS réduisent la formation d’îlots de chaleur, une problématique importante dans le quartier. 

Matériaux et ressources:

Des panneaux de béton préfabriqué de type Slenderwall provenant de Béton Préfabriqué Du Lac à Alma pour l’enveloppe extérieure ont été utilisés, réduisant ainsi les émissions de contaminants lors de la construction et le transport par rapport à un produit fabriqué hors Québec. Cinquante pour cent du bois utilisé pour la construction est certifié FSC et 75 % des résidus de construction ont été détournés vers un centre de tri. 

Qualité des environnements intérieurs:

À l'intérieur, une fenestration à double vitrage avec argon low-e maximise la lumière naturelle et les gains solaires. Le système de ventilation permet de récupérer la chaleur de l'air évacué. Grâce à la passerelle piétonne qui a permis d'installer la tuyauterie nécessaire, ce système rejoint le réseau géothermique des résidences, phase 3. Les peintures, adhésifs, revêtements de sol et produits d’étanchéité utilisés sont à faibles émissions de COV.