Formation bâtiment… en mode pratique
Voivert express
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger
crédit photos : Stéphane Brugger

École primaire Sans-Frontières

 
Région administrative : 06 Montréal
112e Avenue
Suite 1100
Saint-Jérôme , QC , J7Y 5C2
Canada
Catégorie : Institutionnel
Type de bâtiment : Combustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)

Équipe de projet

Architecture: BBBL / Bergeron Thouin
Génie structural: Stantec (anciennement Dessau)
Génie civil: Stantec (anciennement Dessau)
Génie électrique: Stantec (anciennement Dessau)
Génie mécanique: Stantec (anciennement Dessau)
Construction: Anjalec Construction
Art Massif - Structure de bois
Concepteur: Jean-Sébastien Morin, concepteur arch.
Chargé(e) de projet: Clément Bastien, architecte associé
Échéancier de réalisation: 2011-10
au 2014-07
Usage: Institutionnel
Superficie des planchers brute: 5 065 mc
Nombre d'étage(s): 2
Coût: 14,9 millions $




L’école primaire Sans-Frontières, située dans un quartier en développement du secteur Lafontaine à Saint-Jérôme, est aménagée à proximité de l’école secondaire Des Hauts-Sommets. Le bâtiment a été conçu de façon à réduire au minimum son empreinte écologique. Le bâtiment étant implanté sur un terrain accidenté, la répartition des étages présente une organisation en escalier et épouse ainsi la topographie le plus naturellement possible.
 
Trois blocs distincts se déploient, soit le bloc « classes » à l’ouest et, à l’est, le bloc « administratif et service de garde ». Plus au sud se trouve un bloc « services » comprenant les fonctions gymnase et salle polyvalente donnant sur la cour d’école. Un axe de circulation formel et rassembleur serti d’un puits de lumière généreux agit comme cordon communicatif et lie les différentes parties du programme. La coloration de l’école se veut ludique, identifiante et adaptée à la clientèle.

Faits saillants

  • Utilisation de matériaux durables
  • Isolation supérieure de l’enveloppe du bâtiment
  • Réduction de la consommation d’eau
  • Gestion des eaux pluviales
  • Mesures d’économie d’énergie
  • Panneaux solaires sur le toit
  • Confort intérieur
  • Lumière naturelle abondante
  • Structure du toit et ce qui le supporte en bois d’œuvre
  • Traitement acoustique supérieur

Défis relevés

Le site proposé par la Ville soulevait de nombreuses difficultés d’implantation. Ce dernier présentait une topographie très accidentée, difficilement conciliable avec le fonctionnement d’une institution d’enseignement primaire.  Afin de pallier à cette condition, la stratégie retenue était de camper le bâtiment à même le relief et de déployer le programme en fonction de la topographie.  Un deuxième défi venait d'une volonté du client de réaliser un bâtiment en bois.  Les contraintes liées au CNB et les considérations financières nous ont amenées à limiter le bois à la toiture et aux éléments supportant cette dernière.  

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:
L’école primaire Sans-Frontières est située dans un nouveau quartier, où les principes de développement durable et de mobilité active sont priorisés. La conception du projet misait ainsi sur la proximité des services et les déplacements à pieds ou à vélo. 
 
Un plan de plantations et d’intégration de végétation a été développé afin de réduire les effets d’îlots de chaleur du pavage de la cour.
Gestion efficace de l’eau:

La gestion des eaux pluviales a été conçue selon les principes d’aménagement écologique des sites, favorisant la rétention sur le site afin de ne pas surcharger le réseau pluvial.

Énergie et atmosphère:

Plusieurs mesures ont été prises afin d’accroître l’efficacité énergétique telles que : la géothermie avec l’utilisation de thermopompes eau-air décentralisées, la récupération de la chaleur sensible et latente emmagasinée dans l’air évacué pour la transférer dans l’air neuf, des variateurs de fréquence sur les ventilateurs et les pompes, des sondes de dioxyde de carbone pour le contrôle de l’air neuf, de l’éclairage performant (T5HO, DEL) avec détection de présence et la gestion de la pointe électrique. Aucun combustible fossile n’a été requis pour le chauffage.

Matériaux et ressources:

Dans une volonté d’atteinte des objectifs de développements durables de la CSRDN, l'utilisation de matériaux pérennes, éprouvés et sans émission de COV a été privilégié.  Les finis en bois sont de source locale, d'essence abondante et cultivée selon des principes de gestion durable (FSA).

Qualité des environnements intérieurs:

Un travail tout particulier a été réalisé sur l’apport de lumière naturelle et la création de liens visuels. L’axe de communication traverse le bâtiment dans toute sa profondeur et permet, dans son parcours, d’apprécier l’organisation des espaces et leur rapport avec l’extérieur. Ouverture et convivialité sont les prémisses garantissant l’animation des espaces. Le confort visuel est assuré par un éclairage adéquat et un apport de lumière naturelle. Le confort sonore des occupants faisait aussi partie des préoccupations des concepteurs et a fait l’objet d’une attention particulière dans les espaces communs. La coloration de l’école, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur se veut ludique et adaptée à la clientèle.

Innovation et processus de design:

L’école Sans-Frontières a été coiffée (toiture) d’une structure de bois lamellé-collé (un procédé plus résistant que l’acier). Utilisé pour les colonnes, les poutres et pour le platelage, le procédé de lamellé-collé offre une plus longue portée permettant de réduire les coûts associés à la charpente.

Embûche(s) et solution(s):

L'acoustique est un élément important à contrôler dans un établissement scolaire de niveau primaire.  Contrairement à ce qui est véhiculé, le bois offre très peu de performance acoustique et une stratégie devait être développée dans les locaux de classes et communs afin de pallier à la carence.  Nous avons opté pour l'utilisation de panneaux acoustiques, suspendus au platelage, afin d'offrir une absorption optimale de l'énergie sonore.  Ceci permettait du même souffle de conserver la structure de bois exposée.