La Grande rencontre Le bâtiment en mode transition énergétique
Voivert express
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Yien Chao
Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : Yien Chao
Photo : ClairoObscur
Photo : ClairoObscur
Photo : ClairoObscur
Photo : ClairoObscur
Photo : ClairoObscur
Photo : ClairoObscur
Photo : ClairoObscur
Photo : ClairoObscur
Photo : ClairoObscur
Photo : ClairoObscur

Bibliothèque Paul-Mercier

 
Région administrative : 06 Montréal
1003, rue de la Mairie
Blainville , QC , J7C 3C7
Canada
Catégorie : Institutionnel
Type de bâtiment : Combustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)

Équipe de projet

Gestion de projet: Cosoltec
Architecture: Menkès Shooner Agendais LeTourneux Architectes
Génie structural: Nordic Structures / Pasquin Saint Jean
Génie civil: Ingemax
Génie électrique: Blondin Fortin
Génie mécanique: Blondin Fortin
Construction: Cosoltec
Consultation LEED: Cosoltec
Design d’intérieur: Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes
Architecture du paysage: Projet Paysage

Prix et distinctions

Le projet a recu, en 2017, le prix reconnaissance de l’engagement municipal – Prix d’excellence Cecobois.

Art Massif - Structure de bois
Concepteur: Jean-Pierre LeTourneux, architecte
Chargé(e) de projet: Anne Lafontaine, architecte
Échéancier de réalisation: 2014-05
au 2015-10
Usage: bibliothèque municipale
Superficie des planchers brute: 3 800 m2
Nombre d'étage(s): 2
Coût: 12 millions $




Nouvelle génération d’établissements publics, la bibliothèque Paul-Mercier incarne ces bibliothèques de proximité et citoyennes prolongeant la maison dans la sphère publique. L’édifice prend la forme d’un pavillon au cœur de la ville, animé de grandes ouvertures triangulées et de fines lamelles évoquant la tranche d’un livre ou encore une page que l’on replie. Le jour, la lumière naturelle se diffuse sous la structure unificatrice en gros bois d’œuvre. La nuit, une autre présence naît de ce volume, et c’est un bâtiment lumineux qui s’offre alors aux promeneurs.

À l’intérieur, des lieux calmes et introspectifs côtoient des zones plus dynamiques. La transparence vient qualifier les divers espaces et permet aux visiteurs d’apprécier la vue sur le jardin. Emblématique, l’escalier monumental bordé de gradins fait office d’élément fédérateur, tout en témoignant de ce que la bibliothèque est devenue : un territoire familier qui propose une nouvelle façon d’habiter les lieux publics. 

Faits saillants

Conçue selon un processus de conception intégrée [PCI], la bibliothèque présente un haut niveau de performance et d’intégration environnementale qui se caractérise par :
- des espaces verts végétalisés représentant plus de 20 % de la superficie du site; 
- une toiture blanche sur 90 % de la superficie du toit, dont une partie végétalisée;
- une efficacité énergétique supérieure de 24% par rapport au modèle de référence grâce au système de          thermopompe géothermique;
- plus de 95 % des déchets de construction récupérés ou recyclés;
- une utilisation de plus de 30 % de matériaux régionaux;
- une réduction de la consommation d’eau potable de près de 39 %;
- un aménagement paysager de plantes indigènes ne demandant aucun système d’irrigation permanent.
 

Défis relevés

Réalisés en mode conception-construction, les travaux ont débuté avant même que les documents de construction ne soient complétés. 
Plusieurs préoccupations concernant la performance acoustique ont été prises en compte afin de s’assurer que les activités qui se déroulent simultanément dans la bibliothèque ne nuisent pas au fonctionnement général de la celle-ci.
 

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:
Les espaces verts végétalisés représentent plus de 20 % de la superficie du site. 
Un maximum de végétation existante a été conservé, dont le boisé situé le long de la rue de la Mairie et à proximité de la place publique. Les nouvelles plantations d’arbres ont été stratégiquement positionnées de façon à offrir, en été, un maximum d’ombrage sur les façades les plus exposées au soleil et sur le stationnement. 
 
Gestion efficace de l’eau:

La consommation d'eau est 38,83 % inférieure à la consommation des appareils de référence grâce à des toilettes, des urinoirs et des robinets performants. 

Énergie et atmosphère:

L’ensemble des mesures d’efficacité énergétique a permis de réduire les coûts d’exploitation énergétiques de plus de 24 % par rapport au bâtiment de référence de l’ASHRAE 90.1-2007, malgré la surface importante de fenêtres utilisée. Cette performance énergétique est attribuable notamment à l’instauration d’une boule géothermique comprenant 17 puits de 150 m. En outre, l’humidité relative à l’intérieur du bâtiment devant être maintenue à plus de 40 %, même en hiver, il était primordial d’assurer le balayage des fenêtres sur toute la hauteur afin d’éviter le risque de condensation accentué par une humidité relative élevée. Plusieurs simulations et analyses ont été réalisées pour choisir le type de diffusion d’air idéal. 

Matériaux et ressources:

Le bois lamellé-collé et lamellé-croisé provenant des forêts du Québec et se présentant sous l’écolabel FSC sert autant à la structure qu’à la finition. Pare-soleil sur la pleine hauteur des façades sud-ouest et sud-est, il fait également office d’écran au plafond de certaines zones, se déploie en escalier monumental bordé de gradins et se transforme enfin en grand comptoir d’accueil. Véritable fragment de la nature, chaque pièce ligneuse témoigne de son caractère unique et vivant et vient ainsi enrichir l’expression plastique minimaliste d’autres éléments du bâtiment tels le métal et le verre.

Qualité des environnements intérieurs:

Aussi efficace que l’acier ou le béton et seul système pouvant servir à la fois d’élément structural et d’isolant, le bois a été choisi pour ses excellentes propriétés d’isolation thermique et a permis d’éliminer la presque totalité des ponts thermiques. Les colonnes et les poutres sont ainsi composées d’éléments de bois lamellé-collé, utilisation classique du bois d’ingénierie. Des panneaux massifs en lamellé-croisé forment les murs de contreventement, les planchers, le plafond et le toit. Pare-soleil sur la pleine hauteur des façades sud-ouest et sud-est, les panneaux en lamellé-croisé se déploient également en escalier monumental bordé de gradins et se transforment enfin en grand comptoir d’accueil.

Innovation et processus de design:

En raison de la centralité de la bibliothèque dans le pôle civique, l’idée maîtresse de la proposition tenait dans la création d’un espace chaleureux et accueillant tout en participant à l’édification de la ville durable. L’utilisation du bois, qu’il serve de grande structure unificatrice, de parement extérieur, de finition ou de mobilier, était ainsi au premier plan des intentions conceptuelles. La volumétrie qui permet d’optimiser l’entrée de lumière naturelle, combinée à l’utilisation du bois pour la structure, apporte une chaleur exceptionnelle et rend les espaces invitants et confortables, favorisant ainsi le sentiment d’appartenance des utilisateurs. 

Embûche(s) et solution(s):

Le choix de rendre en grande majorité apparente la structure de bois impliquait qu’aucun conduit de ventilation, filage et élément de plomberie ne pouvait être dissimulé dans l’entre-plafond ou quelconque élément structural secondaire. Le choix des équipements et autres éléments secondaires a donc été fait non seulement en tenant compte de leur efficacité, mais aussi selon des caractéristiques formelles répondant aux exigences d’harmonie avec l’aménagement intérieur.