IC2 Technologies
Voivert express
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin
© Olivier Blouin

Stade de soccer de Montréal

Consortium: 
Saucier + Perotte / HCMA
 
Région administrative : 06 Montréal
9235, avenue Papineau
Montréal , QC , H2M 2G5
Canada
Catégorie : Institutionnel
Type de bâtiment : Incombustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)

Équipe de projet

Architecture: Consortium Saucier + Perotte / HCMA
Génie structural: NCK
Génie civil: NCK
Génie électrique: Bouthillette Parizeau
Génie mécanique: Bouthillette Parizeau
Construction: Groupe TEQ
Consultation LEED: Synairgis
Architecture du paysage: WAA

Prix et distinctions

P/A Progressive Architecture Award Citation 2014 de Architecture Magazine (2014) Gagnant du concours Centre de soccer intérieur CESM (2012)Nomination au Mies Crown Hall Americas Prize 2014/15Wood Design Honor Award 2015

Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
Vertima
Chargé(e) de projet: Trevor Davies
Échéancier de réalisation: 2014-01
au 2015-08
Usage: Institutionnel
Superficie des planchers brute: 12 600 mètres carrés
Nombre d'étage(s): 2




Le nouveau centre de soccer propose de garder des traces de la topographie artificielle qui représente le parc, ajoutant une strate minérale sur le site, rappelant la nature géologique du sol. Telle une strate, il s’implante tout naturellement le long de l’avenue Papineau et de l’ancienne carrière Miron. Dans une idée de continuité formelle, il épouse les formes du terrain. Sur l’avenue, le complexe se présente comme une architecture pleinement intégrée aux éléments naturels du site. 
 
Prenant avantage de la linéarité du lot, il est basé sur les schémas d’utilisation des joueurs, des spectateurs et des utilisateurs du parc. Pour assurer l’unité de la forme, la structure devient un geste structural unique en bois. Les alvéoles de la charpente forment une résille en apparence arbitraire et se multiplient pour un support accru dans les zones davantage sollicitées selon les lignes de force qui composent le porte-à-faux, le toit du terrain intérieur et la surface des gradins extérieurs.
 

Faits saillants

Conception et construction d'un toit plat en bois massif d'une superficie de 9 000 mètres carrés qui est unique au monde. Réduction de la consommation d'énergie de 54 % par rapport à la référence de la norme ASHRAE 90.1 - 2007, entraînant une réduction des coûts énergétiques de 46,1 %. Réduction de la consommation en eau potable de 33 % par rapport à la référence du système LEED-NC 2009.

Défis relevés

La décontamination du site, anciennement une carrière et ensuite un dépotoir. 
Le transport et l'assemblage des grandes poutres en CLT, pouvant pesé 100 tonnes chacune générant des efforts de tension allant jusqu'à 10 000 kilonewtons.
Lever les poutres par grue et les déposer sur des poteaux dans des conditions où la vélocité du vent est inférieure à 20 km/h.
Climatisation et chauffage d'une grande aire haute de 15 mètres et de ses parties modulables indépendantes.

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:
La décontamination du site et la captation et l'évacuation des biogaz se retrouvant sous le bâtiment afin d'assurer une qualité de l'air adéquate dans la partie intérieure. Tout au long de la construction, les arbres matures qui longent l'avenue Papineau ont pu être préservés.
 
Un bassin a été aménagé pour la rétention et la gestion efficace des eaux de pluie. Un système de géothermie comprenant 10 puits d'une profondeur de 500 pieds permet l'équilibre des échanges chaud-froid entre les saisons.
Gestion efficace de l’eau:

es appareils de plomberie sont à faible débit :

  • Lavabo : 2 litres/minute
  • 20 douches : 5,7 litres/minute
  • Toilettes : 4,8 litres/chasse
  • Urinoirs : 0,5 litre/ chasse

Un système récupère la chaleur des eaux de drainage des douches pour préchauffer l'eau chaude domestique.

Énergie et atmosphère:

La base en verre permet une luminosité naturelle et une vue sur l'extérieur dans la totalité des espaces occupés. Des détecteurs de lumière naturelle dans l'enceinte principale permettent d'ajuster l'intensité d'un système de propulsion d'air par induction au plafond pour uniformiser la distribution de la chaleur. Un système de ventilation d'environ 25 000 PCM est dédié à chacun des trois petits terrains pouvant être aménagés en subdivisant la grande aire de jeu, les trois systèmes fonctionnant pour le grand terrain.

Matériaux et ressources:

Lors de la construction, on a eu recours à des matériaux à contenu recyclé (7 %) et de provenance régionale (60 %). Quatre-vingt-deux pour cent des déchets de chantier ont été récupérés. La toiture comporte une membrane blanche et les matériaux ont une faible émissivité de COV. Le bois massif employé et les panneaux en CLT sont certifiés FSC.

Qualité des environnements intérieurs:

Une thermopompe de 35 tonnes sert au refroidissement et une autre de 24 kW sert au chauffage et à la récupération de la chaleur. Ce système est complété par deux chaudières à haute efficacité au gaz naturel d'une capacité de 3 millions de Btu à l'heure chacune. Chaque mini-terrain a son système de déshumidification pourvu d'une roue enthalpique dessiccante qui récupère la chaleur et permet d'assurer le confort dans le grand volume sans avoir à le climatiser. La récupération de la chaleur sur l'air vicié qui est évacué des autres secteurs du bâtiment se fait au moyen d'un système à cassettes d'une capacité de 7 000 PCM. 

Innovation et processus de design:

Le toit plat en bois massif qui surmonte le stade s'articule autour de 13 poutres maîtresses d'une portée libre de 68 mètres et hautes de quatre mètres. Celles-ci reposent sur des poteaux tubulaires en acier de 15 mètres de haut disposés au périmètre, donnant au tout une complexité et une portée libre inédites. Les poutres secondaires permettent le contreventement du bas des poutres et servent à soutenir les platelage en lamellé-croisé.