La Grande rencontre Le bâtiment en mode transition énergétique
Voivert express
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams
© Adrien Williams

Centre de découverte, parc national des Îles-de-Boucherville

 
Région administrative : 06 Montréal
55 Île Sainte Marguerite
Boucherville , QC , J4B 5J6
Canada
Catégorie : Industriel
Type de bâtiment : Combustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)

Équipe de projet

Gestion de projet: Smith Vigeant Architectes Inc.
Architecture: Smith Vigeant Architectes Inc.
Génie structural: Groupe WSP
Génie civil: Groupe WSP
Génie électrique: BPA
Génie mécanique: BPA
Construction: Construction R. Bélanger
Design d’intérieur: Smith Vigeant Architectes Inc.
Architecture du paysage: Groupe BC2

Prix et distinctions

American Architecture Prize 2017 : Lauréat catégorie Bâtiment Récréatif
American Architecture Prize 2017 : Lauréat catégorie Autre architecture

Art Massif - Structure de bois
Concepteur: Smith Vigeant Architectes
Chargé(e) de projet: Daniel Smith
Client: SÉPAQ
Échéancier de réalisation: 2015-09
au 2017-06
Usage: Récréatif / Institutionnel
Superficie des planchers brute: 510 mètres carrés
Nombre d'étage(s): 1




Ce pavillon est le principal lieu d’accueil des visiteurs du parc et un bâtiment vitrine pour le réseau Sépaq. En scindant le volume nous avons créé un espace public central et cadré l’axe de circulation menant au chenal. Cette intersection est un carrefour animé pour la découverte de la nature, les interactions sociales et les loisirs.

L’architecture respecte et reflète son environnement. Les courbes du bâtiment épousant le boisé encouragent les visiteurs à déambuler autour et à découvrir l’espace. Le mouvement fluide est accentué par un voile de baguettes de bois qui agit comme filtre de lumière et produit des ombres dansantes au sol, imitant l’ondulation du feuillage des saules. À l’intérieur, un surplomb de plafond dont la courbe rappelle celle du chenal mène à un puits de lumière, apportant lumière du jour et ventilation naturelle. La composition architecturale s’achève par un mur de verre, qui offre des vues sur le parc et reflète la nature sur sa face teintée.

Faits saillants

La qualité écologique de ce projet résulte des choix que nous avons faits pour l’organisation du site, la composition architecturale et la sélection des matériaux. Nous avons conçu ce bâtiment entièrement en bois du Québec et utilisé des principes de design bioclimatiques afin d’optimiser son efficacité énergétique, son empreinte écologique et le confort des usagers. Le rehaut de plafond joue un rôle essentiel dans la circulation naturelle de l’air et de la lumière, tout en conférant à l’espace une identité visuelle particulière.

Notre composition architecturale est en symbiose avec l’environnement du parc. Elle tire parti des atouts du lieu et a été consciencieusement développée pour minimiser l’impact écologique du projet.

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

L’emprise au sol des bâtiments a été pensée de manière à limiter le déboisement et à ne pas perturber la bande riveraine du chenal. Des études d’impact ont également été conduites pour la construction de la rampe de descente des kayaks vers le chenal afin de s’assurer que la biodiversité locale ne soit pas perturbée.

L’éclairage extérieur a été réduit au minimum nécessaire, et l’ensemble des luminaires éclairent vers le bas, limitant ainsi la perte de lumière vers le haut et donc la pollution lumineuse, particulièrement nocives aux animaux nocturnes. Enfin, les eaux pluviales sont redirigées depuis les toitures vers des espaces de plantations permettant leur irrigation naturelle tout en limitant l’engorgement des sols.

Gestion efficace de l’eau:

Nous avons sélectionné des appareils sanitaires à faible consommation d’eau (toilettes, lavabos et abreuvoirs) respectant l’exigeante norme « EPA Watersense » et des urinoirs sans utilisation d’eau. L’utilisation d’eau potable est ainsi réduite de 38 % et les décharges sanitaires de 48 %.

Les eaux de pluie sont redirigées vers des zones végétales par des systèmes de gouttières afin de permettre une infiltration plus diffuse dans le sol.

Énergie et atmosphère:

Le centre de découverte a été conçu selon des principes bioclimatiques afin d’optimiser son efficacité énergétique. Les parois vitrées sont en triple vitrage, et couplées d’un voile de baguette de bois permettant de filtrer une partie des UV et donc d’éviter la surchauffe. Les fenêtres ouvrables sont positionnées en bas de mur et stratégiquement placées selon la direction des vents. L’air frais rentre ainsi par le bas du bâtiment, puis circule à mesure qu’il se réchauffe vers le toit, où il s’échappe par une ouverture surélevée, servant également de puits de lumière.

Ce dispositif crée un grand confort thermique et réduit la consommation d’électricité pour le chauffage et la climatisation (réduction de 40 % de la consommation d’énergie).

Matériaux et ressources:

L’ensemble du bâtiment est construit en bois (cèdre de l’Est), un matériau renouvelable, dont la fabrication entraîne moins de pollution de l’air et de l’eau, consomme moins d’énergie et de déchets que la production de béton ou d’acier. De plus, l’ensemble du bois utilisé pour le projet provient d’une entreprise locale, réduisant ainsi les impacts environnementaux dus au transport des matériaux.

Qualité des environnements intérieurs:

Les grandes fenestrations et le puits de lumière font regorger l’espace de lumière naturelle et offre des vues dégagées sur la nature luxuriante du parc. L’utilisation du bois crée un sentiment de bien-être et de chaleur, rendant l’espace agréable. Les colles, solvants et peintures utilisés pour ce projet sont tous des produits à faible émission de COV contribuant donc à la qualité de l’air intérieur.

Innovation et processus de design:

Le projet a été mené selon un processus de conception intégrée, où l’ensemble des parties prenantes ont travaillé en coopération pour la création d’un espace correspondant aux attentes de chacun. Le centre de découverte remplit une double fonction de centre de service et d’information pour le parc des Îles-de-Boucherville et de bâtiment vitrine pour l’ensemble du réseau Sépaq. Il a donc été conçu selon l’approche « Parc parcours » développée par la Sépaq, dans laquelle le bâtiment fait partie intégrante de l’expérience du visiteur et de son exploration.

Embûche(s) et solution(s):

Le projet étant situé dans un parc national, des réglements environnementaux plus stricts que pour un projet classique s’appliquaient. Des études d’impact ont par exemple été nécessaires pour l’installation de la rampe de mise à l’eau, afin de veiller à la protection du chenal. Une coordination accrue avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ainsi qu’avec la Sépaq a permis de réaliser ce projet dans le plus grand respect du site et de s’assurer de son exemplarité environnementale.