IC2 Technologies
Voivert express

Agrandissement de l’usine Cascades Groupe Tissu

 
Région administrative : 15 Laurentides
115, rue Princesse
Lachute , QC , J8H 4M3
Canada
Catégorie : Industriel
Type de bâtiment : Incombustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)
  • LEED obtenueNC Or

Équipe de projet

Architecture: Blouin Tardif Architecture-Environnement
Génie structural: Groupe Stavibel et Nordic bois d’ingénierie
Génie électrique: Blondin Fortin Associés
Génie mécanique: Blondin Fortin Associés
Construction: Première Design-Construction
Consultation LEED: BlouinTardif Architecture - Environnement

Prix et distinctions

Prix d'excellence en design-construction par l'Institut canadien de design-construction | 2010 

Vertima
Chargé(e) de projet: Jean Tardif
Échéancier de réalisation: 2008-01
au 2009-09
Usage: Usine
Superficie des planchers brute: 30 200 mètres carrés (superficie ajoutée 6 150 mètres carrés)
Nombre d'étage(s): 1
Coût: 7 M $




Cet agrandissement de 6150 m2 s’inscrit dans la continuité avec les différents agrandissements qui se sont succédés depuis la première usine de pâte et papier installée sur le site à la fin du XIXe siècle. Le projet fait le lien avec l’architecture existante et reflète les valeurs de protection du patrimoine, d’intégration locale et de protection de l’environnement qui sont chères au Groupe Cascades.
 
Le travail conjoint de l'équipe a permis de réaliser un bâtiment innovant et performant tout en tirant parti du site. L'usine est le premier bâtiment dédié à la production de papier au Canada à avoir obtenu la certification LEED-NC.

Faits saillants

  • Diminution de la consommation d'eau potable à l'intérieur du bâtiment de 46 % par rapport à un bâtiment de référence ;
  • Réduction des coûts en énergie de 58 % par rapport à la référence du CMNÉB ;
  • Détournement de 86 % des déchets de construction des sites d'enfouissement ;
  • Utilisation de matériaux régionaux dans une proportion de 47 % par rapport aux coûts;
  • Utilisation de bois certifié FSC pour 96% du bois utilisé sur le projet ;
  • Mise en place de mesures éducatives afin d'utiliser le bâtiment comme support pour sensibiliser les occupants et la population aux enjeux du développement durable. 

Défis relevés

Le travail conjoint de toute l'équipe a permis de trouver des solutions innovantes et efficaces pour réduire les impacts négatifs du bâtiment sur son environnement et assurer le confort et la santé des occupants. Limiter les consommations d'énergie du bâtiment était un élément important. Au niveau architectural, l'intégration d'une partie des éléments de l'église était une contrainte forte, s'agissant d'un bâtiment industriel. 

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

L’emplacement du projet correspondant aux critères d’implantation exigés par la certification LEED (AESc1). Un stationnement pour vélos a été aménagé et des espaces de stationnement automobile préférentiels et désignés ont été ajoutés dans le but d'encourager le covoiturage. Les luminaires intérieurs et extérieurs ont été sélectionnés dans le but de limiter la pollution lumineuse. Une membrane blanche a été installée en toiture pour réduire l'effet d'ilot de chaleur urbain.

Gestion efficace de l’eau:

Les eaux de pluies sont détournées des égouts et canalisées vers un bassin d’infiltration de 350 m2 et un étang de 84 m2, ce qui permet la recharge de la nappe phréatique. L’eau est naturellement filtrée par les composantes typiques : plantations de roseaux, membranes géotextiles, sable et gravier. Le site a été aménagé avec des plantes indigènes ou adaptées dont les besoins en irrigation (autre que les précipitations) sont faibles au-delà de la 1ère année de croissance. Une réduction de la consommation d’eau par l'installation d'appareils de plomberie à faible débit a permis de diminuer de 46 % les besoins en eau potable dans le bâtiment. 

Énergie et atmosphère:

Des unités mécaniques avec roue à enthalpie ont permis de diminuer la demande en énergie du bâtiment. Couplée aux unités mécaniques, une ligne de glycol a été installée à travers l'usine pour permettre de récupérer la chaleur issue du procédé de transformation du papier. Dans cet objectif de réduction des consommations d'énergie, des puits de lumière ont été installés pour fournir de la lumière naturelle et les appareils d'éclairage ont été munis de détecteurs de niveau d'éclairage. Un travail sur l'enveloppe et les ponts thermiques a également contribué à réduire les déperditions énergétiques du bâtiment. Ces différentes mesures ont permis de réduire les coûts d'énergie de 58 % par rapport à un bâtiment de référence du CMNÉB.

Matériaux et ressources:

Le choix d'une structure en poutres de bois lamellé-collé au lieu d'une charpente en acier était dicté par un souci esthétique et écologique. Le choix de Nordic comme fournisseur de cette charpente de bois a été fait pour le caractère local et la certification FSC de ses produits. Le bois utilisé dans tout le bâtiment est majoritairement certifié par le Forest Stewardship Council. Plusieurs matériaux et artefacts ont été récupérés de l’église déconstruite de Saint-Julien de Lachute, notamment pour la création d’un centre d’interprétation public, face à l’usine. Une grande partie des matériaux est de provenance locale pour la fabrication et l'extraction (rayon de 800 km autour du projet). 

Qualité des environnements intérieurs:

Durant les travaux, un plan de gestion de la qualité de l'air a été mis en place afin de réduire la quantité de polluants résultant des travaux dans le bâtiment. Une purge (flush out) a été faite à la fin de la construction pour assurer une bonne qualité de l'air intérieur. Les produits et matériaux de finition utilisés (peintures, adhésifs, scellants et revêtements de sol) ont des faibles taux de composés organiques volatiles. Les contreplaqués et bois composites sont sans résine d’urée formaldéhyde ajoutée. Les 37 puits de lumière installés augmentent considérablement la quantité de lumière naturelle qui pénètre dans le bâtiment, ce qui est exceptionnel pour un bâtiment industriel. 

Innovation et processus de design:

La compagnie Cascades a mis en place plusieurs mesures de sensibilisation de ses employés à la gestion et à l'entretien d'un bâtiment durable. Des brochures ont également été distribuées à la population de la communauté afin d'informer sur l'approche LEED et les impacts de la construction sur l'environnement. L'ouverture officielle du bâtiment s'est étalée sur 2 jours afin de permettre aux riverains de venir visiter le bâtiment et de s'informer sur les mesures environnementales mises en place. Les professionnels, élus, politiciens et médias ont aussi été invités pour faire la promotion de l'architecture durable de la nouvelle usine.  

Embûche(s) et solution(s):

Le site de Lachute présentait plusieurs contraintes. Avec la rivière du Nord aux abords de l’usine, l’espace disponible pour agrandir était relativement limité. À quelques pas de l'usine se trouvait une église abandonnée : l’église Saint-Julien de Lachute. Cascades a obtenu la permission du diocèse d’en récupérer certaines portions pour les intégrer à son projet d’agrandissement. Le bâtiment centenaire a été déconstruit de manière à préserver les matériaux potentiellement réutilisables.