IC2 Technologies
Voivert express
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA
©Studio MMA

Rénovation Hochelaga-Maisonneuve

 
Région administrative : 06 Montréal
Montréal , QC , H1W 3A8
Canada
Type de bâtiment : Combustible
Type de construction: Rénovation
Certification(s)

Équipe de projet

Architecture: Studio MMA, atelier d'architecture
Génie structural: Calculatec inc.
Génie mécanique: Pageau Morel et associés inc.
Construction: Construction BFG

Prix et distinctions

Le projet a eu reçu des mentions par les Trophées Contech en 2006 dans les catégories :
- Pratique Innovatrice dans la catégorie Développement Durable
- Pratique Innovatrice dans la catégorie Habitation
La rénovation a aussi fait l’objet de nombreux articles de presse, de conférences, de visites guidées.
Des rapports ont été produits sur le projet :
- Le Projet Cuvillier : Une rénovation résidentielle durable pour la SCHL
- Gestion de déchets CRD sur un chantier résidentiel urbain pour Recyc-Québec

Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
Vertima
Concepteur: Vouli Mamfredis, arch., LEED BD+C
Chargé(e) de projet: Vouli Mamfredis, arch., LEED BD+C
Client: Dominique Leroux et Anne-Marie McSween
Échéancier de réalisation: 2005-01
au 2005-12
Usage: Résidentiel
Superficie des planchers brute: 3500 pi²
Nombre d'étage(s): 3.5




La Rénovation Hochelaga-Maisonneuve est un projet de rénovation majeure où les 2e et 3e étages d’un triplex deviennent un seul logement, incluant une nouvelle mezzanine donnant accès à un toit végétalisé. Le projet se veut un exemple pour les personnes préoccupées par les enjeux environnementaux de notre société. Il a été guidé par des principes écologiques en vue de minimiser son impact sur l’environnement et d’assurer une qualité de vie saine pour ses occupants. Il a été une opportunité unique de démontrer l’application d’une large gamme de principes écologiques dans la rénovation résidentielle urbaine. Le projet a d’ailleurs fait objet d’une étude de cas, pour la SCHL, et d’une collaboration avec Recyc-Québec.

Faits saillants

Le projet a offert une occasion unique de démontrer l'application d'un large éventail de pratiques durables dans une rénovation résidentielle urbaine. Les principales stratégies intégrées dans le bâtiment comprennent le détournement des déchets de construction, de rénovation et de démolition (CRD) autrement destinés aux sites d’enfouissement, l’utilisation de la géothermie, la captation des eaux de pluie, la réduction de la consommation d’eau potable, le préchauffage de l’eau domestique et la récupération des eaux grises, l’efficacité énergétique, l’amélioration de l’enveloppe du bâtiment et une attention particulière à l’utilisation de matériaux sains, recyclés et récupérés, ainsi que la réduction des gaz à effet de serre.

Défis relevés

La gestion des déchets CRD était un défi majeur de ce projet, la complicité entre les intervenants et la passion partagée pour les objectifs environnementaux du projet ont été fondamentales à sa réussite. Les détails de cette stratégie durable se trouvent sur le site internet de Recyc-Québec.  Ainsi, la déconstruction a été privilégiée sur la démolition afin de maximiser la récupération des matériaux avec un tri à la source des déchets CRD.  Pour contrôler les coûts du projet, les clients ont entrepris eux-mêmes la majorité de la déconstruction du bâtiment. Avec leurs parents, ils ont investi plus de 3000 heures de travail dans le projet.

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

Le projet de rénovation à un triplex urbain existant intègre, un toit vert accessible, par la nouvelle mezzanine, et qui devient un espace extérieur pour les clients à une hauteur qui offre une vue imprenable dans toutes les directions. La plantation y module l'écoulement des eaux pluviales afin de minimiser le dépassement de la capacité de la citerne d’eau de pluie recueillie et de contribuer à la lutte contre l'effet d'îlot de chaleur urbain.

Gestion efficace de l’eau:

Il était important de trouver une stratégie pour gérer les eaux de pluie dans le projet. Une citerne de 4500 litres a donc été installée sous la dalle sur sol pour recueillir les eaux de pluie provenant du toit. L’eau collectée servira pour les toilettes. Aussi, en concevant un toit végétalisé, les eaux de pluie sont en partie absorbées par les plantations. Cette stratégie permet de réduire la surcharge aux infrastructures municipales. Des toilettes à deux chasses d’eau ont été installées et un second évier relié à la citerne a été installé pour recueillir les eaux grises de l’évier de cuisine. Un système préchauffage de l’eau chaude domestique a aussi été installé.

Énergie et atmosphère:

On a opté pour des stratégies énergétiques incluant une enveloppe hautement isolée et des fenêtres à haute efficacité. Un système géothermique a été installé laissant les conduits apparents pour minimiser l’utilisation de revêtements de finition. Pour le préchauffage de l’eau domestique, deux collecteurs solaires à tubes sont prévus. De plus, un récupérateur de chaleur a été installé pour capter la chaleur des eaux éliminées dans les drains et préchauffer l’eau froide. Aussi, les gaz à effet de serre ont été minimisés par la réduction des émissions de CO2 liées aux transports en favorisant des matériaux locaux et la réutilisation des matériaux déconstruits et l'utilisation de béton plus écologique.

Matériaux et ressources:

Le projet a réutilisé au maximum le bois récupéré sur le chantier pour l’intégrer à la nouvelle structure. Conformément à ses objectifs écologiques, le projet visait l’utilisation des matériaux recyclés autant que possible, comprenant le choix de panneaux de gypse fabriqués à Montréal contenant 99,5% de matières recyclées, et l’utilisation du béton «écologique», où 50% du ciment de Portland a été remplacé par des ajouts cimentaires, minimisant les émissions de gaz à effet de serre reliées à la production  du ciment. Ce béton a permis d’éviter presque 3 tonnes de CO2 sur le projet. Des matériaux et finis sains, locaux, à faible consommation d'énergie, recyclés ont été étudiés et choisis.

Qualité des environnements intérieurs:

Le travail architectural, le souci des détails et des matériaux utilisés enrichissent l’espace intérieur. Le bois récupéré a été utilisé pour les finis intérieurs, des meubles, l’escalier, etc. La combinaison du bois, béton et acier non-peint produit un style architectural unique «recyclo-industriel-moderne». Le plan libre de l’aménagement intérieur, l’escalier ouvert et la mezzanine permettent un grand apport de lumière naturelle à tous les espaces. Les stratégies durables et matériaux utilisés ont permis de construire une maison saine, sans émanations nocives, écologique et durable, dans la ville.

Innovation et processus de design:

Le projet a poussé la récupération et la réutilisation des éléments de déconstruction ainsi que la gestion de déchets sur un chantier de construction résidentielle. Les clous ont été enlevés du bois des cloisons et planchers démolis, et le bois a été sablé pour utilisation pour des marches d'escalier, des étagères et des meubles construites par le client et l'entrepreneur. Des conteneurs de déchets multiples et l'implication d'un transporteur de déchets engagé ont permis de trier la brique, le métal et le gypse des autres matières résiduelles de construction pour leur éventuel réutilisation/recyclage. Le projet a été marqué par une collaboration étroite entre les clients, l’architecte et l’entrepreneur général.

Embûche(s) et solution(s):

Le coût plus élevé de la déconstruction, la petite quantité et grande diversité des déchets générés, tout comme l’espace limité sur place pour le tri et la localisation des conteneurs font partie des principaux défis rencontrés lors de la gestion des déchets CRD dans cette rénovation. Pour réussir leur projet, les clients et leurs familles ont investi eux-mêmes plus de 3000 heures dans le chantier, excluant le temps de recherche et chasse aux matériaux. Les valeurs des clients, les connaissances, le niveau d’engagement et de participation dans le projet ont été des facteurs clés de son succès.

Autres:

Plusieurs autres détails de conception et de construction font de ce projet, un projet unique: une porte d’entrée de 4 pieds de largeur facilitant l’entrée des vélos, les conduits électriques rigides appliqués en surfaces, etc.