IC2 Technologies
Voivert express
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés
©Régis Coté et associés

Poste de la Sûreté du Québec Laurier-Station

Encadrement écologique: 
Régis Côté et associés
 
Région administrative : 06 Montréal
180, boulevard Laurier
Laurier-Station , QC , GOS 1N0
Canada
Catégorie : Institutionnel
Type de bâtiment : Combustible
Type de construction: Construction neuve
Certification(s)
  • LEED obtenueNC Argent

Équipe de projet

Gestion de projet: Société immobilière du Québec
Architecture: Régis Côté et associés
Génie structural: Polygec (SNC-Lavalin)
Génie civil: Polygec (SNC-Lavalin)
Génie électrique: GLD Experts-conseils
Génie mécanique: GLD Experts-conseils
Construction: Les constructions Mario Groleau inc.
Consultation LEED: Régis Côté et associés
Vertima
Concepteur: Éric Dufour
Chargé(e) de projet: Éric Dufour
Échéancier de réalisation: 2003-05
au 2006-03
Usage: Poste de police
Superficie des planchers brute: 824 mètres carrés
Nombre d'étage(s): 1
Coût: 2 M $




Le poste de police de Laurier-Station est occupé par la Sûreté du Québec de la MRC de Lotbinière. Le bâtiment inclut notamment une aire d’accueil, huit bureaux fermés, deux cellules carcérales, des salles de rencontre, de formation et d'enquête, et des vestiaires. Le poste de Laurier-Station est le deuxième projet certifié LEED de la Société Immobilière du Québec (SIQ), et le premier de niveau argent. Le processus de certification s’était donc révélé un enjeu pour l'ensemble de l'équipe. Par ailleurs, le monitorage précis des systèmes et flux du projet ont servi de référence pour la comparaison avec d’autres bâtiments de la SIQ. 

Faits saillants

Le poste comporte une série de caractéristiques environnementales dont la récupération et le recyclage des débris de construction, l'aménagement écologique du site, l'installation d'équipements énergétiques plus performants et plus respectueux de l'environnement. Le projet se distingue par la valorisation d’un espace autrefois voué au stationnement. 

Défis relevés

Lors de la conception du projet en 2005, la certification LEED n’était pas très connue des professionnels du bâtiment. Ainsi, certains aspects ont été plus difficiles à gérer et élaborer, notamment en raison du peu de projets déjà réalisés selon cette approche. Le respect du budget alloué à l'aspect environnemental avait donc été suivi et validé à chaque étape. 

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

Le projet a été aménagé sur un ancien stationnement : l’asphalte démolie a été réutilisé pour le remblai des fondations. Afin d'encourager le transport alternatif, des stationnements pour bicyclettes et des vestiaires ont été installé ainsi que deux cases de stationnement réservées au covoiturage. Afin de limiter la pollution lumineuse, la lumière intérieure est contrôlée et les luminaires extérieurs respectent la limite du site sans éclairer vers le ciel. 

Gestion efficace de l’eau:

Le bâtiment est doté d'appareils sanitaires économes en eau (robinets à détecteurs de mouvement et toilettes faible débit) qui permettent d'atteindre une économie de près de 30% de la consommation d'eau potable. L'aménagement paysager sans irrigation nécessite peu ou pas d’entretien (arbustes, pelouse mixte). 

Énergie et atmosphère:

Un monitorage précis par poste (éclairage intérieur, extérieur, forces motrices, refroidissement, réchauffement de l’air et de l’enveloppe, ventilation, chauffage de l'eau domestique, etc.) permet un suivi détaillé et une comparaison entre les différents édifices de la SIQ. Ce système permet de plus le délestage de certaines charges par priorité lors de périodes de forte consommation. Le bâtiment est muni d'un contrôle centralisé des thermostats et de la ventilation. Un plan de mise en service améliorée a été mis en place par la SIQ. 

Matériaux et ressources:

L'asphalte du stationnement existant du site fut réutilisé comme remblai de la fondation. Près de 99 % des déchets de construction ont été détournés des sites d’enfouissement afin d'être recyclés. Le projet utilise plus de 20% de matériaux d'extraction et fabrication régionale.

Qualité des environnements intérieurs:

Les espaces intérieurs sont munis de détecteurs afin de moduler les taux de ventilation selon les niveaux de gaz carbonique. Une attention a été apportée à la sélection de matériaux à faible émission en conception et en construction. Les bureaux profitent de grandes surfaces vitrées permettant les vues vers l'extérieur. L’éclairage artificiel est actionné par détection de mouvement. 

Innovation et processus de design:

Une performance exemplaire a été atteinte pour la gestion des déchets de construction. Le service d’entretien utilise des produits de nettoyage écologiques.