Salon Solutions Bois / Conférences Cecobois 2018
Voivert express
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie
©David Leslie

Commission Scolaire Eastern Townships

 
Région administrative : 05 Estrie
340, Saint-Jean-Bosco
Magog , QC , J1X 1K9
Canada
Catégorie : Institutionnel
Type de bâtiment : Combustible
Type de construction: Recyclage
Certification(s)

Équipe de projet

Architecture: David Leslie
Génie structural: Marc Labrecque
Génie électrique: Écovision
Génie mécanique: Écovision
Construction: Construction Gératek
Design d’intérieur: David Leslie
Art Massif - Structure de bois
Concepteur: David Leslie
Chargé(e) de projet: David Leslie
Client: Commission Scolaire Eastern Townships
Échéancier de réalisation: 2012-01
au 2012-06
Usage: Bureaux
Superficie des planchers brute: 1011 mètres carrés
Nombre d'étage(s): 1




Les anciens bureaux de la CSET étaient trop à l’étroit et certains services se trouvaient dans différents bâtiments. Dans le but de regrouper le personnel et de rendre les opérations plus fonctionnelles, la CSET a acheté en 2011 l’ancienne usine de textile Barmish.

Le style «loft» était recherché. Les planchers en bois franc et le plafond haut en bois donnent cet effet. Le tout donne beaucoup de cachet mais le plus important est que dans une optique écologique un vieux bâtiment a été recyclé pour lui donner une nouvelle vie.

Faits saillants

Le bâtiment orignal a été construit dans les années 1950. Le bâtiment a une superficie de 1 821,5 mètres carrés (19 608 pieds carrés) la partie du CSET est de 1 011,4 mètres carrés (10 887 pieds carrés) et l’espace locatif est de 810,1 mètres carrés (8 721 pieds carrés).

Le rez-de-chaussée est composé de bureaux et de salles de réunion. La circulation en forme de beigne facilite le déplacement rapide du personnel. Les aires de réunion, les toilettes et la salle de repos sont aménagées dans le noyau central du bâtiment, et les locaux occupés en permanence par le personnel, sur le périmètre.

Défis relevés

L'écheancier était serré et le chantier a débuté au mois de janvier 2012 et s’est achevée au mois de juin suivant. Pour realisé ce délai la démolition était fait dans une phase précedent.

Le défi était de transformer une ancienne usine dans une nouvelle vocation des bureaux d'haut technologie.

La mise aux normes du bâtiment était un défi. Les murs porteurs extérieurs étaitent en blocs de béton sans armature qui ne respectent pas les normes anti-sésmique. Pour resepecter les normes un deuxième mur porteur était construit à l'intérieur. Des grandes ouvertures pour les fenêtres étaitent faciliter.

L'accoustique et l'insonorisation des espaces ouverts et fermées ont requisent un attention particulier.

 

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

Réduction de la pollution lumineuse
L’éclairage extérieur est conçu de façon à ne pas éclairer le ciel pour respecter la noirceur de la nuit. De même il éclaire le terrain et le bâtiment sans éclairer chez les voisins.

Aucune utilisation d’eau potable pour irrigation du terrain
Il n’y a aucun système d’irrigation avec l’eau potable pour le terrain.

Réduction de la consommation d’eau : Réduction de 30 %
Le bâtiment a réduit la consommation d’eau potable de 30 %.

Moyen de transport de remplacement
Il y a un stationnement pour bicyclettes et une douche pour les personnes qui choisissent de voyager par ce moyen.

Gestion efficace de l’eau:

Réduction de la consommation d’eau potable
L’eau du toit est collectée dans un gros réservoir au sous-sol. Cette eau grise est filtrée et traitée pour utilisation non potable pour les toilettes, urinoirs, pour l’entretien des conciergeries et pour des besoins extérieurs. Des toilettes, urinoirs et lavabos de dernière génération ont été installés pour réduire considérablement la demande en eau.

Énergie et atmosphère:

Optimiser la performance énergétique du système de chauffage, ventilation et climatisation (CVCV)
La ventilation par déplacement introduit l'air frais au plancher et récupère l'air vicié au plafond.

La géothermie utilise un tiers de l'énergie d'un système de chauffage conventionnel et 50 % de climatisation conventionnelle. Donc des économies d'environ 70 % par rapport à un système CVAC conventionnel. Le système de ventilation utilise la ventilation par déplacement qui réduit la puissance de ventilation d'environ 10 % et permet d’encaisser d'autres économies d'environ 5 %.

Les commandes du système CVC sont centrales avec un système DDC (Direct Digital Control) qui utilise le système PID (Proportionnel – Intégral – Différentiel) pour établir les barèmes globaux. Par la suite chaque bureau fermé a un thermostat d’écran LED pour faire des ajustements à l’intérieur des values établies.

Il y a cinq capteurs solaires face au sud pour chauffer l’eau domestique et qui servent à charger les puits géothermiques durant l’été.  Les services d’eau sont regroupés pour diminuer la longueur du réseau de tuyauterie en cuivre et ils sont isolés pour éviter les pertes de chaleur ou la condensation.

La puissance lumineuse est de 15 à 30 % inférieure à la norme par le choix de luminaires efficaces avec des lentilles paraboliques, de lampes fluorescentes T8 et de ballasts électroniques ainsi que leurs commandes.

À certains endroits un senseur infrarouge détecte la chaleur corporelle pour allumer et fermer les lumières. Dans d’autres endroits, comme les bureaux fermés, les lumières sont allumées manuellement et s’éteignent automatiquement par un détecteur de mouvement. Aussi les détecteurs de lumière via photocellule ajustent le niveau d’éclairage intérieur selon l’intensité d’éclairage qui vient de l’extérieur.

Matériaux et ressources:

La peinture utilisée est à base de latex, écologique et sans solvant, les adhésifs et les colles sont à base de latex et de silicone.

Les portes sont toutes en bois solide.

Les panneaux acoustiques suspendus sont faits en partie de déchets post-consommateurs et post-industriels. Ils sont composés de papier journal et de laine minérale recyclés, de perlite une ressource naturelle et d’amidon de maïs qui sert de liant.

Le plancher existant en bois franc est sablé et reverni. Les planchers où il y a présence d’eau sont finis en céramique pour faciliter l’entretien.

Collecte et entreposage des matériaux recyclables
Un espace est établi près du débarcadère pour faire le tri et ranger le recyclage.

Conserver 60 % des éléments intérieurs non structuraux
Le plancher et le plafond sont conservés presque complètement.

Gestion des déchets de construction
Presque tous les matériaux des déchets de la construction ont été triés pour recyclage et la récupération.

Réutilisation des ressources
Tout le mobilier et l’ameublement sont réutilisés. Les seuls achats ont été pour les divisions amovibles entre les bureaux ouverts, 5 bureaux et l’ameublement pour la salle de conférence et de la cafétéria.

Réutilisation du bâtiment
Le bâtiment comme usine était essentiellement vide sauf pour des bureaux et services le long du mur avant. Les anciens systèmes mécaniques et électriques ont été enlevés, récupérés et recyclés. Les finis des planchers et plafonds ont été conservés.

Contenu recyclé
 Les panneaux acoustiques du plafond et les armoires intégrées en sont  ½ de matières.

L’ameublement des écrans amovibles et les bureaux, tables et chaises sont tous faits de 77 % de contenu recyclé de matière majoritairement recyclée postindustrielle et un peu de matière recyclée post-consommation.

Matériaux régionaux
Les portes intérieures, l’ameublement intégré, les fenêtres et les meubles amovibles sont tous fabriqués à l’intérieur d’un rayon de 800 km.

Des boiseries, moulures et portes intérieures sont en bois.

Bâtiment durable
Les écrans pare-pluie, pare-air et pare-vapeur réduisent la détérioration prématurée du bâtiment par le soleil et la pluie.

Murs extérieurs

  • Il y a une bande d’étanchéité au bas de tout le revêtement mural et un drainage continu derrière le bardage des murs extérieurs entièrement calfeutrés à toutes les pénétrations.
  • Une couche d’apprêt est appliquée sur les six côtés des boiseries.
  • Il y a des solins autour de toutes les fenêtres et portes avec un drainage à la tête des ouvertures.

Humidité (eau à l’intérieur)

  • Dans les endroits humides le gypse hydrofuge ou des panneaux de béton léger sont utilisés.
  • Le gypse est à ½’’ au-dessus du plancher pour éviter sa contamination en cas de dégâts d’eau.
  • Il n’y a aucun tapis.

Condensation interstitielle

  • Tous les tuyaux d’eau froide sont isolés pour éviter la condensation.
Qualité des environnements intérieurs:

Contrôle de l’apport d’air extérieur
Le système de ventilation a des détecteurs CO2 pour surveiller la qualité de l’air.

L’apport de nouvel air de l’extérieur est 50 % supérieur à la norme.

Gestion de la qualité de l’air intérieur
Pendant la construction les gaines de ventilation ont été scellées pour empêcher l’entrée des saletés. Le filtre du système de ventilation utilisé pendant la construction a été changé lors de l’occupation des usagers.

Le bâtiment a bien été nettoyé avant occupation et le système de ventilation a été mis en fonction à haut régime pour échanger un grand volume d’air afin d’en minimiser les impuretés.

Matériaux à faibles émissions
Les adhésifs et produits d’étanchéité utilisés devaient avoir une faible teneur en COV (Composé Organique Volatil) pour assurer le minimum de pollution dans l’air.

Les peintures et enduits ont une faible teneur ou aucun COV.

Il n’y a aucun tapis utilisé.

Le bois composite et les adhésifs pour stratifiés ne contiennent aucune résine d’urée-formaldéhyde.

Les partitions amovibles achetées sont sans formaldéhyde et les tissus respectent les normes Greenguard.

Contrôle des sources intérieures d’émissions chimiques et des polluants
Des espaces comme la salle des photocopieurs et les salles de bain sont dotés d’un système d’extraction d’air indépendant pour réduire les sources de pollution. De plus, les murs montent jusqu’au pontage (toit) pour empêcher toute contamination au-dessus des plafonds suspendus.

 Les longues grilles gratte-pieds aux entrées sont chargées d’intercepter et de retenir les particules de saleté et de prévenir la contamination de l’intérieur du bâtiment.

Contrôle des systèmes par les occupants
La température et la ventilation sont contrôlées manuellement dans chaque bureau fermé.

Lumière naturelle et vues
Lumière naturelle dans des espaces

La lumière naturelle et les vues sont dans 90 % des espaces de travail pour le bien-être des travailleurs même s’ils sont dans l’espace intérieur des bureaux ouverts. Les lignes de vue directes à travers les fenêtres périmétriques sont à 1,1 mètre (42 pouces) au-dessus du plancher.

Innovation et processus de design:

Pour la discrétion, l’insonorisation des bureaux était importante. Les murs sont isolés, les portes ont des seuils tombants avec un traitement acoustique des cadres. Dans les espaces publics comme la salle de conférence, la cafétéria et les espaces centraux il y a des panneaux muraux acoustiques pour empêcher la réflexion du bruit et ainsi réduire le niveau sonore ambiant.

Embûche(s) et solution(s):

Les bureaux de la CSET ont été prévus pour subvenir aux besoins de ses employés; à leur santé, à leur confort et à leur sécurité. Les aménagements sont prévus pour répondre aux besoins du personnel et du public. Les espaces habitables sont conçus pour assurer le confort de leurs occupants, mais aussi pour procurer des sensations agréables aux plans intellectuel, émotif et esthétique. Le design du bâtiment veut atteindre un niveau de subtilité tel qu'il pourra tenir compte non seulement du bien-être physique des personnes mais aussi de ses dimensions psychologiques et sociologiques.

Autres:

La qualité des espaces intérieurs est liée au soin qu’on donne à la flexibilité des aménagements. Le but est de concevoir un projet comportant des locaux bien agencés, confortables, pratiques, où l’on sent un lien avec l’espace. On met l'accent sur la fonctionnalité des espaces tout en créant un environnement offrant une expérience humaine riche et de qualité en relation avec la façon de travailler.