IC2 Technologies
Voivert express
© Stéphane Brugger
© Stéphane Brugger
© Stéphane Brugger
© Stéphane Brugger
© Stéphane Brugger
© Stéphane Brugger
© Stéphane Brugger
© Stéphane Brugger
© Stéphane Brugger
© Stéphane Brugger
© rocioarchitecture
© rocioarchitecture
© rocioarchitecture
© rocioarchitecture
© rocioarchitecture
© rocioarchitecture
© rocioarchitecture
© rocioarchitecture

7250 Marconi

 
Région administrative : 06 Montréal
7250, rue Marconi
Montréal , QC , H2R 2Z5
Canada
Catégorie : Commercial
Type de bâtiment : Combustible
Type de construction: Rénovation
Certification(s)

Équipe de projet

Architecture: rocioarchitecture
Génie structural: Lainco
Construction: Groupe Montoni
Consultation LEED: Patrick Côté, LEED AP BD+C
Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
Vertima
Concepteur: rocioarchitecture
Chargé(e) de projet: Jean-Sébastien Laberge
Client: Groupe Montoni
Échéancier de réalisation: 2013-06
au 2014-06
Usage: Commercial
Superficie des planchers brute: 140 000 pieds carrés
Nombre d'étage(s): 3
Coût: 20 000 000 $




Le 7250 Marconi est un projet de conversion et d’agrandissement d’un bâtiment industriel de type manufacturier en nouvel édifice de bureaux. Réalisé dans le respect du caractère industriel et des éléments de composition d’origine, ce projet a permis de donner une 2e vie et une expression nettement contemporaine à ce bâtiment industriel des années 40. Toutefois, L’édifice transformé reste toujours un témoin éloquent du passé industriel du quartier Marconi et consolide le virage de ce secteur comme pôle d’emploi avec ce nouveau type d’usage : l’usage bureaux. Conçus avec des fer plats et des plaques d’acier de couleur noir brut boulonnés et rivetés sur place au chantier, la nouvelle structure et le revêtement extérieur évoquent l’identité manufacturière du bâtiment. À l’intérieur, la structure existante en bois d’œuvre massif a été laissée apparente et renforcée par des plaques d’acier en design en lacets inspirées des matériaux bruts du bâtiment existant qui parlaient d’eux-mêmes : le bois, le verre, l’acier et la brique. 

Faits saillants

Situé dans un secteur dense et accessible, il est à proximité de nombreux services, notamment le métro, les autobus et les trains de banlieue.

Plusieurs composantes d'origine ont été ciblées pour être conservées, restaurées et mises en valeur dans le projet de transformation au lieu d'être remplacées par de nouveaux matériaux.

  • Le mill floor(ou tablier cloué) a été sauvegardé et exposé au plafond pour conserver le cachet des espaces.
  • La maçonnerie extérieure à fait l’objet d’une réfection majeure parce qu’elle montrait à plusieurs endroits des signes avancés de détérioration. Les travaux ont visés à lui redonner sa beauté d’origine.
  • Nous avons également restauré au lieu de remplacer l’immense puits de lumière existant qui se trouvait dans l’ancienne section administrative et qui n’était pas du tout mis en valeur avant les travaux.

Lors des travaux de transformation, plus de 85% des déchets de construction ont été détournés des sites d’enfouissement et près de 25% du coût des matériaux est de contenu recyclé. Plus de 40% de la valeur des matériaux est de provenance locale. De plus, 75 % des espaces sont éclairés naturellement et 90 % d’entre eux ont une vue sur l'extérieur. La consommation d'eau potable est réduite de 40 %, conférant une performance énergétique supérieure de 30 % à celle d’un bâtiment conventionnel.

Défis relevés

En structure

La remise aux normes actuelles de la structure du bâtiment a nécessité l'ajout de contreventements pour résister aux charges latérales. Contreventé à l'origine par ses murs périphériques en maçonnerie non-armée, aujourd’hui considéré inadéquat, l’équipe d’ingénierie opte pour un nouveau système innovateur, développé par des universités Canadiennes, les contreventements excentriques ductiles avec lien modulaire, qui n’avait encore jamais été utilisé dans un bâtiment en Amérique du Nord. Cette technique permet l'ajout d'un 3e étage sur la structure existante.

Essentiellement, ce système consiste à introduire un maillon faible contrôlé (appelé un lien) au contreventement. Lors d’un tremblement de terre majeur, celui-ci s’endommage et se déforme, permettant ainsi de dissiper de l’énergie tout en assurant la stabilité du bâtiment. À partir de  la capacité de ce maillon faible, il est possible de concevoir le reste de la structure de manière à ce que tout l’endommagement soit concentré dans celui-ci, laissant le reste du bâtiment intact.

Son efficacité pour dissiper l’énergie permet un nombre plus restreint de contreventements requis en comparaison à un système traditionnel. Le fait de pouvoir contrôler étroitement la capacité des liens permet de diminuer les efforts de renversement auxquels les fondations doivent résister durant un séisme. Ainsi, il a été possible de limiter substantiellement l’ampleur des travaux d’excavation et de bétonnage sous le bâtiment existant.

Finalement, la résistance des diaphragmes  est un autre élément majeur à considérer. Les renforcir implique un très grand nombre d’interventions  et affecte la surface entière des planchers et des toits. Les contreventements ont donc été positionnés et conçus judicieusement afin que les charges qui doivent être reprises par les diaphragmes ne dépassent pas la résistance des planchers en place. Cet exploit aurait été presque impossible avec des contreventements conventionnels dû à leur capacité limitée à dissiper de l’énergie et réduire les charges sismiques.

Un autre défi au point de vue du contrôle du budget et de la sauvegarde des éléments d’origine a été l’intégration d’une charpente en acier avec des poutres à longues portées pour le nouveau toit sur l’étage ajouté qui a permis de diviser par 4 le nombre de colonnes et de semelles existantes à renforcer aux étages inférieurs..

Défi de  mise aux normes pour conserver les composantes d’origine

Pour arriver à conserver le mill floor et l’exposer au plafond, une démarche de mesure différente a été entrepris auprès de la RBQ pour démontrer que notre composition de plancher incluant le mill-floor était conforme à la résistance au feu exigée.

Pour soutenir cette demande des simulations et calculs de résistances des matériaux qui tenaient compte de l’épaisseur réelle du tablier et des nouveaux éléments porteurs ont été nécessaires et ont pu prouver la conformité de la composition du plancher, sauvegarder et maintenir apparent le tablier de bois pour l’utiliser en tant que plafond pour les espaces à bureaux.

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

Prolongation de la durée de vie du bâtiment par la conservation de 75 % de la structure et de l’enveloppe existante. Ajout d'une toiture blanche réfléchissante pour diminuer l’effet d'îlot de chaleur et réduire les gains de chaleur en été. Installation de 92 supports à vélo pour les employés à l’intérieur et de 10 supports extérieurs pour les visiteurs.

Gestion efficace de l’eau:

Réduction de 40 % de la consommation d’eau potable comparativement à la consommation d’appareils standards.

Énergie et atmosphère:

Des fenêtres à haute efficacité énergétique sont installées. Le choix d’appareils d’éclairage, qui permettent de dépasser les exigences de consommation de la norme ASHRAE 90.1-2004, sont 55 % plus performants pour Viconics et 30 % plus performant pour Gameloft.

Matériaux et ressources:

Le parement d’acier, doublé d'un entretien adéquat, assure une longue durée de vie à l’enveloppe. La charpente d’acier est composée à 50 % de contenu recyclé. En conservant l’ensemble de l’enveloppe, les avantages de la masse thermique des murs de maçonnerie de brique existants sont également conservés.

Qualité des environnements intérieurs:

Les quatre façades sur rue sont un atout appréciable pour la transformation et les possibilités offertes en vue d'un maximum d’éclairage naturel. Matériaux de finition à faibles émissions de COV (Green Seal) utilisés pour les aménagements intérieurs des locataires. Les nouvelles fenêtres fournissent une abondance de lumière naturelle et donnent accès à des vues extérieures pour 75 % des espaces de travail.

Innovation et processus de design:

Utilisation de contreventements excentriques ductiles avec lien modulaire, développés par des universités canadiennes, une première pour un bâtiment en Amérique du Nord. 

Embûche(s) et solution(s):

Demande de mesure différente pour permettre de conserver le tablier de bois.

Autres:

Une certification LEED-CI est en cours pour les aménagements des deux locataires principaux Gameloft et Viconics qui occupent au total 110 000 pieds carrés.